30 mai 2017 / 09:47 / dans 6 mois

LSE rachète les indices obligataires de Citi pour $685 mlns

30 mai (Reuters) - L‘opérateur boursier London Stock Exchange (LSE) va racheter à Citigroup The Yield Book, sa plate-forme d‘analyse des placements obligataires, et son portefeuille d‘indices obligataires pour un montant total de 685 millions de dollars (615 millions d‘euros) en numéraire, ont annoncé les deux groupes mardi.

Le LSE, qui avait annoncé son intention de chercher d‘autres investissements après l‘échec de son projet de mariage avec Deutsche Börse, a précisé que l‘opération lui permettrait de renforcer son offre de services d‘information et d‘étoffer sa franchise d‘indices FTSE Russell.

Il table ainsi sur une hausse à environ 15.000 milliards de dollars des actifs sous gestion utilisant ses indices comme références.

La transaction avec Citigroup, soumise aux autorisations d‘usage et que les deux groupes espèrent boucler au second semestre, devrait générer pour le LSE un chiffre d‘affaires additionnel de 30 millions de dollars grâce à des synergies, ainsi que des économies de 18 millions sur les trois années suivant la finalisation.

The Yield Book a réalisé l‘an dernier un excédent brut d‘exploitation (Ebitda) estimé à 46 millions de dollars sur un chiffre d‘affaires de 107 millions.

Le LSE, qui a acquis en 2014 le fournisseur d‘indices et gérant d‘actifs Russell Investments, s‘attend à ce que sa marge d‘Ebitda atteigne au moins 50% dans les trois années suivant la finalisation de la transaction.

La plate-forme The Yield Book et le portefeuille d‘indices Fixed Income Indices de Citi comptent plus de 350 institutions clientes, qui s‘en servent pour analyser tous types d‘instruments de dette, selon Citi.

“C‘est une opération très judicieuse qui permet à LSE Group de faire grossir sa division de services d‘information et de capitaliser encore davantage sur les nouvelles tendances de l‘industrie financière, notamment la forte croissance des solutions multi-actifs et des stratégies d‘investissement passif”, écrivent dans une note les analystes de Numis, qui sont à “conserver” sur la valeur.

L‘action LSE, en hausse de 0,12% à 3.395 pence vers 09h40 GMT à la Bourse de Londres, a peu réagi à l‘annonce. Le titre s‘est adjugé 12% depuis le veto de la Commission européenne au projet de fusion avec Deutsche Börse il y a deux mois, motivé notamment par la crainte de la CE d‘un possible monopole dans le traitement des transactions obligataires.

Noor Zainab Hussain à Bangalore; Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below