26 mai 2017 / 14:18 / il y a 6 mois

LEAD 1-Vers plus de sanctions contre la Corée du Nord-Maison blanche

(Actualisé avec commentaires Trump-Abe en provenance du G7 en début de dépêche et commentaires du ministre chinois des Affaires étrangères à Moscou en fin de dépêche et)

TAORMINE, Italie, 26 mai (Reuters) - Le président américain Donald Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe se sont dits d‘accord vendredi pour étendre les sanctions contre la Corée du Nord en raison de la poursuite de son programme d‘armement nucléaire et de missiles balistiques, a annoncé la Maison blanche.

La Corée du Nord a procédé à des dizaines de tirs de missiles et a effectué deux essais nucléaires depuis début 2016, allant à l‘encontre des résolutions des Nations unies.

“Le président Trump et le Premier ministre Abe sont convenus que leurs équipes coopéreraient pour renforcer les sanctions contre la Corée du Nord, notamment en identifiant et en sanctionnant les entités qui soutiennent les programmes de missiles balistiques et nucléaires de la Corée du Nord”, a déclaré la Maison blanche à l‘issue d‘une rencontre en tête-à-tête entre les deux dirigeants en marge du sommet du G7 à Taormine en Sicile.

Les deux dirigeants ont aussi décidé de consolider l‘alliance entre les Etats-Unis et le Japon “pour renforcer la capacité de chacun des deux pays à se défendre face aux menaces de la Corée du Nord”, indique le communiqué.

Quant à la Chine, elle est aussi ouverte à l‘instauration de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, si cette dernière n‘accepte pas de venir à la table des négociations, a déclaré vendredi une diplomate américaine.

S‘exprimant devant des journalistes à Pékin, Susan Thornton a dit que la Chine comprenait que les Etats-Unis jugent que la question du programme nucléaire nord-coréen doive être réglée dans un laps de temps très court.

“Ils savent donc qu‘ils n‘ont pas tant de temps que ça pour ramener les Nord-Coréens à la table des négociations”, a-t-elle indiqué.

Susan Thornton a déclaré que Washington était disposé à réfléchir avec Pékin à l‘élaboration d‘une résolution au Conseil de sécurité des Nations afin de dissuader Pyongyang de poursuivre son programme.

“L‘évaluation par les Chinois de la pression maximale qu‘ils sont en mesure d‘exercer sur la Corée du Nord est liée à la tolérance dont ils sont capables de faire preuve, qui, selon moi, est assez faible”, a-t-elle dit.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré vendredi que l‘usage de la force dans la péninsule coréenne ne ferait qu‘aggraver la situation et que Pékin attendait de la Corée du Sud qu‘elle tente de renouer le dialogue avec la Corée du Nord.

Wang Yi, qui donnait une conférence de presse avec son homologue russe Sergueï Lavrov, a déclaré que Pékin et Moscou appelaient la Corée du Nord à respecter les résolutions des Nations unies concernant son programme nucléaire. (Steve Holland, Michael Martina et Denis Pintchouk; Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below