17 mai 2017 / 11:09 / il y a 3 mois

L'Allemagne demande des informations sur le F-35 de Lockheed

par Andrea Shalal

BERLIN, 17 mai (Reuters) - L'Armée de l'air allemande, qui devra renouveler sa flotte d'avions de chasse sur une période s'étalant de 2025 à 2035, a demandé récemment au Pentagone des informations confidentielles sur le F-35 de Lockheed Martin .

La lettre envoyée par le commandement aérien, dont Reuters a pris connaissance, précise que le gouvernement n'a pas encore autorisé l'ouverture d'un marché public et qu'il n'a aucune préférence particulière pour le type d'avion susceptible d'être retenu.

On peut y lire que le ministère de la Défense procèdera à "un examen approfondi des solutions disponibles sur le marché, y compris le F-35, dans le courant de l'année", dans l'optique d'émettre une "lette d'intention officielle" dans le courant de l'année.

L'intérêt manifesté par l'Allemagne pour le F-35, l'avion de combat le plus cher et le plus à la pointe de l'US Army, pourrait surprendre dans la mesure où le pays fait partie du consortium de quatre nations qui a conçu l'Eurofighter Typhoon de quatrième génération.

L'Eurofighter est construit par Airbus, BAE Systems et Leonardo.

L'Allemagne devra remplacer sa flotte d'avions de combat de quatrième génération, composée de Tornado en service depuis 1981 et d'Eurofighter, entre 2025 et 2035. Le F-35 est considéré comme un appareil de cinquième génération, étant donné ses capacités furtives qui lui permettent de déjouer la surveillance des radars.

La Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Norvège, la Turquie et l'Italie, tous alliés de l'Allemagne au sein de l'Otan, sont déjà clients du F-35 et d'autres pays tels que la Suisse, la Belgique et la Finlande envisagent d'en acquérir.

La lettre de Berlin a été rédigée dans un contexte d'aggravation des tensions entre l'Occident et la Russie et des responsables de l'Otan observent que les manoeuvres navales de Moscou sont à présent plus amples que lors de la Guerre froide.

L'initiative allemande a peut-être pour but de donner à Berlin la haute main dans les négociations avec ses partenaires européens sur le développement d'une nouvelle génération de chasseurs. Mais l'achat d'avions américains risquerait de susciter une certaine résistance en Allemagne même, de la part des syndicats en particulier.

Des sources militaires estiment cependant qu'acheter le F-35 ne serait pas dénué d'intérêt car les prix d'achat des appareils américains baissent régulièrement alors que le développement de l'Eurofighter se heurte à des difficultés techniques.

UN BRIEFING DE HUIT HEURES

La lettre de l'Armée de l'air stipule qu'une petite équipe d'officiers s'emploie à rassembler des données pour préparer une analyse détaillée des différents choix possibles.

Cette équipe travaille en étroite collaboration avec une équipe dédiée ("Task Force Future Air Combat System") du ministère de la Défense, dont le but est de soumettre une recommandation vers la mi-2018.

"Afin de bien appréhender les technologies de pointe du F-35, l'Armée de l'air sollicite un compte rendu confidentiel des capacités du F-35 en général et plus particulièrement de ses suites de capteurs, de sa gestion de l'information et de ses capacités opérationnelles", lit-on dans le courrier.

Celui-ci ajoute qu'une vidéoconférence proposée par des responsables américains à Bonn serait un moyen d'accélérer la procédure.

Selon une source au fait des programmes d'armement américains, le point d'information confidentiel réclamé par l'Allemagne durerait sans doute huit heures à peu près.

Dans la mesure où l'Allemagne ne fait partie du consortium international qui a financé le développement de l'avion, la demande de Berlin doit d'abord être autorisée par Washington. De l'avis de certains responsables américains, l'octroi d'une nécessaire licence commerciale ne présenterait aucun problème.

Les services du Pentagone chargés du F-35 se sont refusés à tout commentaire sur la lettre. Lockheed Martin n'a fait aucune déclaration sur le sujet dans l'immédiat.

Le F-35 équipe à la fois l'US Air Force et le corps des Marines. Quelques exemplaires de l'avion ont effectué le mois dernier leur premier déploiement opérationnel en Estonie à l'occasion de manoeuvres conjointes avec d'autres appareils américains ou d'autres pays de l'Otan.

L'US Air Force a par ailleurs annoncé ce mois-ci que le F-35 serait sans doute présenté au Salon du Bourget en juin.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below