15 mai 2017 / 08:40 / dans 4 mois

LEAD 2-Atlantia lance une OPA de €16,34 milliards sur Abertis

* L‘offre en numéraire et en titres valorise Abertis à €16,5/action

* Pas de réponse immédiate de l‘actionnaire principal d‘Abertis

* L‘accord créerait le numéro un mondial des autoroutes à péage (Actualisé avec source sur Criteria et détails)

par Francesca Landini

MILAN, 15 mai (Reuters) - Le groupe italien d‘infrastructures Atlantia a annoncé lundi le lancement d‘une offre en numéraire et en titres de 16,34 milliards d‘euros sur son concurrent espagnol Abertis, qui devrait donner naissance au numéro un mondial des autoroutes avec des péages sur 14.095 km valorisé plus de 36 milliards d‘euros.

Abertis a cependant dit ne pas vouloir répondre à cette offre, considérée par Atlantia comme amicale, jusqu‘à ce qu‘il soit tenu de le faire. Le groupe italien dit négocier avec sa cible depuis des semaines.

Criteria, l‘actionnaire principal du groupe espagnol avec 22,3% de son capital, dont le soutien est crucial, a dit qu‘il étudierait attentivement l‘offre d‘Atlantia, tandis qu‘une source a indiqué que la holding et Abertis pourraient prendre des semaines, voire des mois, pour se prononcer.

Les deux entreprises tentent de se diversifier de leur marché intérieur respectif et ont déjà accepté une fusion en 2006 mais leur projet s‘est heurté au veto du gouvernement italien.

Le rachat d‘Abertis, qui réalise un tiers de son bénéfice en France et dispose d‘un réseau étendu en Amérique latine, permettrait à Atlantia de réaliser environ 60% de son résultat brut hors d‘Italie bien avant l‘échéance de 2020 qu‘il s‘est lui-même fixée.

Contrôlé par la famille Benetton, Atlantia cherche à réduire son exposition à l‘Italie, pays en panne économique depuis plusieurs années où il réalise pour l‘instant 75% de son excédent brut d‘exploitation.

Abertis est pour sa part confronté à l‘expiration prochaine de ses concessions autoroutières en Espagne.

La famille Benetton a négocié avant de lancer son offre avec la banque espagnole La Caixa, actionnaire majoritaire d‘Abertis avec une participation de 22,3% détenue via Criteria Caixa, ont dit des sources.

“Nous pensons que nous avons atteint le but” de rendre cette offre amicale et attrayante pour les actionnaires et les équipes dirigeantes des deux groupes, dit Giovanni Castellucci, l‘administrateur délégué d‘Atlantia, cité dans un communiqué du groupe.

Atlantia précise qu‘il propose 16,50 euros par action Abertis, un prix légèrement supérieur au cours de clôture de sa cible vendredi mais en dessous des 17 euros réclamés par Criteria, ont dit les sources.

L‘offre comprend également la possibilité pour Criteria ou d‘autres actionnaires d‘opter pour un paiement en actions et fixe un seuil d‘acceptation de l‘offre en actions à 10%.

FAMILLE BENETTON, PRINCIPAL ACTIONNAIRE

Les documents d‘Atlantia montrent que la famille Benetton serait le principal actionnaire du nouvel ensemble avec une participation estimée à 25,5%. La composante en actions de l‘offre, si elle est acceptée, permettrait à Criteria de détenir une participation dans le nouveau groupe d‘environ 15%, une participation supérieure à ce qui était prévu précédemment.

Atlantia propose également trois sièges au conseil d‘administration pour les actionnaires d‘Abertis et a dit ne pas prévoir de retirer sa cible de la Bourse de Madrid.

“Au cours des dernières semaines, nous avons travaillé pour concevoir une offre amicale et attractive pour tous les actionnaires, les parties prenantes et la direction des deux sociétés”, a déclaré le directeur général d‘Atlantia, Giovanni Castellucci. “Nous pensons avoir atteint ce but”, a-t-il ajouté.

La part en actions de l‘offre prévoit l‘émission de nouvelles actions Atlantia sur la base d‘un ratio d‘échange de 0,697 action Atlantia pour chaque titre Abertis.

L‘objectif d‘Atlantia est de s‘assurer au moins 50% du capital d‘Abertis, plus une action, a dit le groupe italien.

Le titre Abertis, qui a pris près de 8% depuis que les premières rumeurs sur une prochaine offre d‘Atlantia ont émergé le 18 avril, cédait un peu de terrain à 16,35 euros à 11h55 GMT en Bourse de Madrid.

Atlantia en revanche progressait de 2,85% à 24,90 euros, plus forte hausse de l‘indice phare de la Bourse de Milan , lui-même en hausse de 0,16% au même moment.

Le groupe italien a déclaré que, dans le cadre de cette opération, il n‘avait pas l‘intention de faire une offre sur l‘intégralité du capital de Cellnex, spécialiste des réseaux de téléphonie mobile dont Abertis est actionnaire à hauteur de 34%.

Si le rachat d‘Abertis aboutit, Atlantia envisage de vendre suffisamment de titres Cellnex pour ne pas avoir à se soumettre à la législation espagnole qui impose à un acquéreur d‘une participation au moins égale à 30% dans une entreprise de lancer une offre sur l‘intégralité du capital de sa cible. (Avec Andres Gonzalez à Madrid; Wilfrid Exbrayat et Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below