15 mai 2017 / 04:45 / il y a 4 mois

La cyberattaque au "rançongiciel" continue de sévir en Asie

SINGAPOUR/WASHINGTON, 15 mai (Reuters) - En Asie, les gouvernements et les entreprises ont signalé lundi matin des perturbations liées au virus WannaCry, susceptibles de se multiplier dans le monde à mesure que les employés, de retour au travail, allument leurs ordinateurs et consultent leurs courriels.

Le “rançongiciel”, qui a bloqué vendredi plus de 200.000 ordinateurs dans 150 pays, s‘est principalement répandu par le biais de messages malveillants, et a affecté des usines, des hôpitaux, des commerces et des écoles du monde entier.

“La plupart des attaques arrivent par courriel, aussi y a-t-il de nombreux ‘champs de mine’ qui attendent dans les boîtes de réception des gens”, estime Michael Gazeley, directeur d‘une société hongkongaise de cybersécurité, Network Box.

En Chine, le géant de l‘énergie PetroChina a annoncé lundi que les systèmes de paiement de certaines de ses stations essence avait été touchés, mais a ajouté avoir réussi à restaurer la plupart d‘entre eux.

Plusieurs acteurs gouvernementaux chinois, notamment la police et les autorités chargées de la circulation, ont dit avoir été affectées, selon des billets publiés sur des plate-formes de micro-blogging officielles.

Le journal officiel du China Daily a annoncé qu‘au moins 200.000 ordinateurs avaient été infectés en Chine, en particulier dans des écoles et des universités, d‘après des estimations de la société technologique chinoise Qihoo 360.

Tous les systèmes de la Bourse de Hong Kong fonctionnent normalement, a déclaré un porte-parole de la place financière, l‘une des plus importantes de la région.

Les entreprises ont prévenu leurs employés de ne pas cliquer sur les pièces jointes, ni les liens transmis par des courriels suspects. Une école en Corée du Sud a interdit à ses élèves de se rendre sur internet.

Le gouvernement taïwanais semble avoir échappé à l‘infection, notamment grâce à des règles obligeant tous les services de l‘Etat à installer les mises à jour informatiques à mesure qu‘elles deviennent disponibles.

Microsoft a réactivé le mois dernier et vendredi une mise à jour permettant de réparer la faille qui a permis au virus de se disséminer dans les réseaux

La présidence sud-coréenne a annoncé lundi que neuf cas d‘infection avait été détectés dans le pays, sans fournir davantage de précision.

En Australie, seules trois entreprises ont été affectées, tandis que la Nouvelle-Zélande semble avoir complètement échappé au virus.

Jeremy Wagstaff et Dustin Volz; Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below