9 mai 2017 / 19:55 / dans 5 mois

Rosengren (Fed) évoque le risque d'un taux de chômage inflationniste

NEW YORK, 9 mai (Reuters) - Le chômage est passé, aux Etats-Unis, en deçà de son seuil d‘équilibre naturel et il risque de provoquer une inflation salariale et donc des hausses de taux accélérées si son taux tombe à moins de 4%, estime Eric Rosengren, le président de la Réserve fédérale de Boston.

Le taux de chômage est actuellement de 4,4%, au-dessous des 4,7% qui représentent, selon Rosenberg, le seuil de “l‘emploi naturel”. Il a cité une étude dans laquelle des économistes évaluent à 10% la probabilité que le taux de chômage revienne à moins de 4%.

“Une économie en tel état de surchauffe s‘accompagnerait sans doute d‘une inflation plus élevée, qui, à son tour, se traduirait par des taux d‘intérêt plus hauts”, a-t-il dit, lors d‘une conférence.

Rosengren, fervent partisan d‘un durcissement monétaire mais qui n‘aura pas le droit de vote avant 2019, n‘a pas fait de commentaires particuliers au sujet d‘un tel durcissement. (Jonathan Spicer, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below