5 mai 2017 / 15:04 / dans 7 mois

LEAD 1-T.Italia-Recchi confirmé président, Puyfontaine vice-président

(Actualisé avec précisions, commentaire, contexte, cours de Bourse)

MILAN, 5 mai (Reuters) - Telecom Italia a confirmé vendredi Giuseppe Recchi et Arnaud de Puyfontaine à leurs postes respectifs de président et vice-président de l‘opérateur télécoms italien, dont le premier actionnaire est Vivendi .

Cette annonce intervient au lendemain de l‘approbation par les actionnaires de Telecom Italia des candidats au conseil d‘administration proposés par le groupe français de médias.

Parmi ces candidats figuraient Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi, ainsi que Hervé Philippe et Frédéric Crépin, respectivement directeur financier et secrétaire général du groupe français.

Arnaud de Puyfontaine était en tête de la liste, ce qui le désignait comme un possible président, selon la tradition italienne.

“S‘ils avaient nommé Puyfontaine président, il n‘y aurait pas eu de doute sur qui est aux commandes”, a commenté Sergio Carbonara, fondateur de Frontis Governance, société de conseil aux actionnaires. “Ceci suggère que Vivendi fait un pas en arrière pour l‘instant et que le renouvellement de Recchi pourrait n‘être que temporaire.”

Vivendi, qui détient une participation de 24% dans Telecom Italia, a désigné au total 10 des 15 administrateurs, resserrant ainsi son emprise sur l‘opérateur.

Le groupe français “prend acte avec satisfaction” de la nouvelle composition du conseil d‘administration et “réaffirme son engagement sur le long terme à l‘égard de Telecom Italia et sa volonté de créer de la valeur significative pour les clients, les salariés et les actionnaires de l‘opérateur de télécoms”, lit-on dans un communiqué de Vivendi.

En Bourse, l‘action Vivendi s‘adjuge 2,76% et Telecom Italia 2,6% à 17h dans des marchés européens en nette hausse (+0,94% pour le CAC 40).

La Commission européenne a prolongé parallèlement jusqu‘au 30 mai l‘examen du projet de prise de contrôle de Telecom Italia par Vivendi à la suite de concessions proposées par celui-ci et destinées à apaiser les craintes en termes de concurrence. L‘exécutif européen devait initialement rendre sa décision le 12 mai.

Vivendi a soumis ses propositions de concessions le 4 mai, a précisé la Commission sur son site internet, sans fournir de détails.

Lors de fusions dans le secteur des télécoms, les autorités européennes de la concurrence réclament en général aux opérateurs de garantir un accès au marché à des concurrents. (Agnieszka Flak, avec Foo Yun Chee à Bruxelles et Mathieu Rosemain à Paris, Patrick Vignal pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below