27 avril 2017 / 07:15 / dans 5 mois

LEAD 1-Les USA lancent une enquête sur les importations d'aluminium

(Actualisé avec déclarations de Wilbur Ross)

WASHINGTON, 27 avril (Reuters) - Le département du Commerce américain a lancé mercredi une enquête visant à déterminer si le flot d‘importations d‘aluminium en provenance de Chine et d‘ailleurs mettait en péril la sécurité nationale du pays, une procédure qui pourrait entraîner des restrictions sur les importations de ce métal.

Le secrétaire au Commerce Wilbur Ross a dit que l‘enquête était similaire à celle annoncée la semaine dernière concernant les importations d‘acier aux Etats-Unis et s‘appuyait sur une loi de 1962 sur la sécurité nationale adoptée en pleine guerre froide.

Wilbur Ross a dit à des journalistes que l‘ouverture de l‘enquête avait été motivée par la pression que les importations mettaient sur l‘industrie de l‘aluminium aux Etats-Unis, où plusieurs fonderies ont été fermées ces dernières années.

La Chine, premier producteur et consommateur mondial du métal, est gravement préoccupée par l‘enquête mais a bon espoir de pouvoir résoudre le différend par la négociation, a dit un porte-parole du ministère du Commerce du pays.

Wilbur Ross a déclaré que l‘enquête était notamment justifiée par le fait que des avions de combat américains comme le F-35 de Lockheed Martin ou le F/A-18 Super Hornet de Boeing avaient besoin d‘un aluminium de haute pureté qui n‘est produit pour l‘instant que par un seul fondeur américain, Century Aluminum.

Il a déclaré que cette société pouvait répondre aux besoins des Etats-Unis en temps de paix, mais que le pays devait augmenter sa production en cas de conflit. Le même type d‘aluminium est employé pour les blindages des véhicules et navires militaires.

“Au moment même où notre armée a besoin de plus en plus de cet aluminium de très haute qualité, nous produisons de moins en moins de tout et nous n‘avons qu‘un seul producteur d‘aluminium de qualité aérospatiale”, a déclaré Ross lors d‘une réunion à la Maison blanche.

L‘enquête devra donc déterminer si la capacité de production d‘aluminium des Etats-Unis est suffisante pour répondre aux besoins de défense du pays.

Wilbur Ross a ajouté que la Chine n‘était pas le seul pays à exporter largement, citant également la Russie entre autres pays. “Ce n‘est pas un programme sino-phobique, c‘est un problème mondial”, a-t-il déclaré. (David Lawder, avec la contribution de Josephine Mason à Pékin, Benoît Van Overstraeten et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below