24 avril 2017 / 06:40 / il y a 8 mois

LEAD 1-Bond de 18% du bénéfice brut de Philips au T1

(Actualisé avec des précisions, prévisions du second semestre, contexte, citation)

AMSTERDAM, 24 avril (Reuters) - Le groupe néerlandais Philips, désormais spécialisé dans les équipements médicaux et les produits de soins, a publié lundi un bénéfice brut ajusté pour le premier trimestre meilleur que prévu, de 442 millions d‘euros, en hausse de 18% malgré une faible croissance des ventes.

Philips compte céder peu à peu sa participation de 54% dans Philips Lightintg qui a annoncé vendredi une baisse des ventes et une hausse des bénéfices.

Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur un bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (Ebita) ajusté de 427 millions d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année, après 374 millions d‘euros un an plus tôt.

Le chiffre d‘affaires à périmètre comparable, de son côté, a augmenté de 2% à 5,7 milliards d‘euros, mais la hausse est inférieure à la prévision de croissance établie par Philips qui était de 4 à 6%.

Le CA des activités liées à la santé a augmenté de 3%, en deçà de la prévision du groupe néerlandais qui est de 4% à 6% de croissance annuelle à moyen terme.

Le bénéfice net est ressorti à 259 millions d‘euros, contre 37 millions d‘euros sur la même période l‘an dernier.

Le bénéfice d‘exploitation (Ebit) s‘est élevé à 348 millions d‘euros, après 199 millions d‘euros au premier trimestre 2016.

L‘Ebita non ajusté s‘est amélioré à 437 millions d‘euros, représentant 7,6% des ventes, contre 290 millions d‘euros, soit 5,3% des ventes, au premier trimestre de 2016.

Philips attribue l‘amélioration des marges aux économies réalisées sur les frais généraux et sur les achats.

La croissance des ventes a été surtout observable dans les marchés émergents mais c‘est en Europe occidentale que les prises de commandes ont été les plus fortes.

Parmi les trois divisions opérationnelles, celle de l‘hygiène et de la santé personnelles, qui vend notamment des brosses à dent et des dispositifs de prévention de l‘apnée du sommeil, a vu son CA augmenter de 5%.

Les ventes de la division traitements et diagnostics, qui conçoit des scanners haut de gamme et des produits d‘imagerie employés lors des interventions chirurgicales, ont progressé de 2%.

La division informatique et santé connectée, où l‘on retrouve des systèmes de surveillance du patient et des logiciels hospitaliers de recueil et d‘analyse des données, a fait état d‘une hausse des ventes de 1%.

Les flux de trésorerie d‘exploitation (operating cash flow) ont atteint 343 millions d‘euros, contre 10 millions d‘euros un an plus tôt.

Les flux de trésorerie disponibles (free cash flow) sont ressortis à 295 millions d‘euros, après 177 millions d‘euros sur la période correspondante l‘an dernier.

“Nos prévisions pour 2017 demeurent inchangées”, a déclaré le directeur général Fran van Houten. (Toby Sterling; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below