21 avril 2017 / 15:25 / dans 8 mois

LEAD 1-Schlumberger s'attend à une pression des coûts sur ses marges

(Actualisé avec déclarations du DG, cours de Bourse)

par Arathy S Nair et Swetha Gopinath

21 avril (Reuters) - Schlumberger a prévenu vendredi que ses marges allaient être affectées dans les prochains mois par les coûts de remise en marche des équipements destinés à répondre au redressement de la demande des compagnies pétrolières en Amérique du Nord provoqué par la remontée des cours.

L‘action a touché un creux de 11 mois à 73,18 dollars en réaction à cette annonce. Elle cédait encore 3,37% à 73,93 dollars vers 15h21 GMT à Wall Steet, l‘une des plus fortes baisses de l‘indice Standard & Poor‘s-500, lui-même en repli de 0,2% au même moment.

Après un effondrement pendant 18 mois, les cours du pétrole ont rebondi en 2016 et se sont stabilisés au-dessus de 50 dollars le baril, ce qui a relancé la production, notamment de schiste aux Etats-Unis, et soutenu la demande pour les services et les équipements pétroliers de Schlumberger et de ses concurrents.

Cette remise en marche des équipements a un coût, notamment pour les réparer le cas échéant, et nécessite de nouvelles embauches.

“Nous allons affronter des vents contraires avec les coûts de réactivation dans les mois à venir”, a déclaré Paal Kibsgaard, directeur général du numéro un mondial du secteur parapétrolier, lors d‘une conférence téléphonique après la publication des résultats du premier trimestre.

Schlumberger a enregistré un chiffre d‘affaires trimestriel en hausse de 5,7% à 6,89 milliards de dollars (6,44 milliards d‘euros) mais ses coûts d‘activité ont augmenté plus rapidement, de 11,3%, à 6,08 milliards de dollars. Les analystes anticipaient en moyenne un CA de 6,96 milliards de dollars.

La marge d‘exploitation imposable a reculé à 11% contre 13,8% un an plus tôt.

“NOUVELLE ANNÉE DIFFICILE” EN 2017

James West, associé chez Evercore ISI, s‘attend à ce que cette tendance se poursuive avec un ralentissement de la croissance de la marge aux deuxième et troisième trimestres.

Schlumberger prédit néanmoins une hausse de 15% à 20% de son bénéfice par action au deuxième trimestre par rapport au premier en raison de la forte demande en Amérique du Nord.

Ses ventes dans cette région se sont élevées à 1,87 milliard de dollars sur les trois mois au 31 mars, en hausse de 6% par rapport au trimestre précédent et de 27,8% sur un an.

Le chiffre d‘affaires à l‘international s‘est en revanche contracté de 7% à 4,92 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent, pénalisé par un “recul saisonnier de l‘activité et des ventes plus important que prévu, particulièrement en Chine, en Russie continentale et en mer du Nord”.

“Nous nous attendons à une nouvelle année difficile sur les marchés internationaux en 2017 avant une franche accélération de l‘activité en 2018”, a dit Paal Kibsgaard.

Le bénéfice net part du groupe a chuté de 44% à 279 millions de dollars, soit 20 cents par action, au premier trimestre.

Hors exceptionnels, Schlumberger a dégagé un bénéfice de 25 cents par action conforme au consensus des analystes calculé par Thomson Reuters I/B/E/S.

Les concurrents américains de Schlumberger, Halliburton et Baker Hughes, doivent publier leurs résultats trimestriels en début de semaine prochaine. (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below