13 avril 2017 / 00:23 / dans 7 mois

USA-Le passager débarqué d'un vol United actionne la justice

par Alana Wise

NEW YORK, 13 avril (Reuters) - Les avocats du passager débarqué de force d‘un avion de la compagnie aérienne United Airlines dimanche dernier à Chicago ont déposé mercredi en justice une demande en référé pour que soient conserver les enregistrements vidéo et autres preuves relatives à l‘affaire.

Evoquant un risque de “préjudice grave” pour leur client, le docteur David Dao, les avocats demandent que United Airlines et la ville de Chicago, qui gère l‘aéroport international O‘Hare, d‘où l‘avion devait décoller, de préserver les vidéos de surveillance, les enregistrements audio dans le cockpit et les listes des passagers et de l‘équipage et autres informations liées au vol 3411 de United Airlines.

Depuis l‘incident, trois responsables ont été suspendus, a indiqué le département de l‘aviation de Chicago.

Selon Paul Callan, avocat à New York, le tollé suscité par l‘éviction violente du docteur David Dao devrait inciter la compagnie aérienne à un règlement rapide et généreux de l‘affaire.

“Parce que United a un problème de communication catastrophique, cette affaire a une valeur beaucoup plus importante qu‘une affaire similaire aurait normalement”, explique l‘avocat.

Le directeur général de United, Oscar Munoz, a présenté ses excuses mercredi à David Dao, sa famille et aux clients de la compagnie aérienne, à l‘occasion d‘un entretien à la chaîne de télévision ABC News. Il a déclaré que la compagnie ne ferait plus appel à des membres des forces de l‘ordre pour demander aux passagers des vols en sur-réservation de partir.

“HORRIBLE”, DIT TRUMP

David Dao a dû quitter l‘avion pour faire de la place à des membres d‘équipage supplémentaires, a indiqué United Airlines.

Les vidéos de l‘incident, qui ont été largement diffusées sur internet, montrent David Dao, sur le dos, en train d‘être traîné par les mains dans le couloir central, saignant de la bouche, lunettes de guingois et chemise relevée au-dessus du nombril.

A la date de mardi, David Dao était toujours hospitalisé à Chicago, a indiqué son avocat.

Oscar Munoz a déclaré que United Airlines allait revoir la façon dont elle indemnise les clients qui se portent volontaires pour céder leur place sur les vols où les réservations sont plus importantes que le nombre de siège. Il pourrait ne plus être demandé aux passagers déjà assis de rendre leur place.

Des parlementaires américains ont demandé une nouvelle réglementation qui pourrait rendre plus difficiles la pratique de la sur-réservation.

Le président américain Donald Trump a qualifié d‘horrible la façon dont David Dao a été débarqué, dans une interview au Wall Street Journal. Mais, plutôt que d‘appeler à la fin de la pratique de la sur-réservation, le président américain a estimé qu‘il ne devrait pas y avoir de plafond à ce que les compagnies peuvent offrir aux passagers qui acceptent de rendre leurs sièges sur les vols trop pleins.

Deux pétitions diffusées sur internet demandant la démission d‘Oscar Munoz avaient recueilli 124.000 signatures mercredi après-midi. L‘intéressé a dit sur ABC qu‘il n‘avait pas l‘intention de démissionner. (Avec David Shepardson à Washington et Jonathan Stempel à New York; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below