12 avril 2017 / 00:14 / dans 7 mois

Football-Le car de l'équipe du Borussia touché par des explosifs

* Trois explosions ont touché le bus des footballeurs

* Le défenseur, l‘Espagnol, Marc Bartra, a été blessé

* Le Borussia devait disputer un match contre l‘AS Monaco

* Le match de quart de finale des Champions reporté à mercredi

* La police ne sait pas qui est derrière les faits

* Une lettre trouvée sur les lieux (Actualisé avec conférence de presse de la police, contexte)

par Kai Pfaffenbach

DORTMUND, Allemagne, 12 avril (Reuters) - Le car des joueurs du Borussia Dortmund a été touché par trois explosions mardi soir peu avant le début d‘un match que l‘équipe s‘apprêtait à disputer à domicile contre l‘AS Monaco en quart de finale aller de la Ligue des champions de football, faisant un blessé, le défenseur du club, l‘Espagnol Marc Bartra.

La police allemande a dit ne pas savoir qui avait commandité les explosions, tout en indiquant que l‘équipe de football était bien la cible. Elle s‘est également refusée à qualifier les faits d’“attaque terroriste” tout en parlant d‘explosifs dangereux.

Une enquête a été ouverte pour tentative d‘homicide, a indiqué Sandra Lücke, procureure à Dortmund.

Les explosions se sont produites vers 19h15 dans le quartier d‘Höchsten dans le sud de Dortmund près de l‘hôtel où étaient descendus les joueurs, alors que le véhicule faisait route vers le Signal Iduna Park où devait se dérouler la rencontre.

Une lettre a été trouvée près du site de l‘explosion, a indiqué Sandra Lücke. Elle n‘a pas voulu donner d‘informations sur son contenu. La lettre est en cours d‘authentification, a indiqué la responsable.

“A ce stade, le contexte concret des faits n‘est encore pas clair”, a déclaré le chef de la police de Dortmund, Gregor Lange, lors d‘une conférence de presse en fin de soirée.

Le stade du Signal Iduna Park, le plus grand d‘Allemagne avec une capacité de 80.000 spectateurs, s‘est vidé dans le calme. Le match a été reporté à mercredi à 18h45 (16h45 GMT).

Les engins explosifs étaient placés dans un buisson en bordure de la route, selon le quotidien allemande Bild, qui ne cite pas de source. Un porte-parole de la police avait auparavant indiqué que “les engins explosifs étaient placés à l‘extérieur du bus”. Plusieurs vitres ont été brisées mais les dégâts ont été limités.

“Le bus a tourné dans la rue principale, il y a eu une très forte déflagration, une véritable explosion”, a raconté le gardien de Dortmund, Roman Bürki, à la chaîne de télévision Sky.

“J‘étais assis au fond du bus près de Marc Bartra. (...) Après l‘explosion, nous nous sommes tous baissés.”

Dans un message publié sur Twitter, la police de Dortmund a dit: “Les premiers éléments de l‘enquête laissent penser que l‘attaque a été commise à l‘aide d‘explosifs dangereux”.

Si les motivations n‘apparaissent pas clairement, les faits ont néanmoins ravivé le souvenir des attentats de novembre 2015 à Paris et aux abords du stade de Saint-Denis et où la France affrontait l‘Allemagne en match amical.

Cette affaire intervient quatre mois après l‘attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin, qui a fait 12 morts. Le thème de la sécurité s‘en trouve propulsé au coeur de la campagne pour les élections législatives du 24 novembre prochain. La chancelière Angela Merkel vise un quatrième mandat.

“Le risque d‘un attentat terroriste n‘est pas nouveau aujourd‘hui”, a ajouté le chef de la police. “Nous nous préparons à cela depuis longtemps. Je ne veux pas suggérer que cela était une attaque terroriste. L‘enquête est toujours en cours. Nous voulons être prudents. Cela fait l‘objet d‘une enquête très professionnelle.”

Davis Lewin, spécialisé dans les attentats, a déclaré au Bild que les engins explosifs semblaient “faibles”.

“Cela ne correspond pas vraiment avec la stratégie des attentats islamistes, qui, jusqu‘à maintenant, visent à faire un grand nombre de victimes comme dans les attentats (au camion) de Nice et Berlin”, a-t-il déclaré.

”D‘un autre côté, les organisations terroristes comme l‘EI ont appelé ceux qui les soutiennent à y aller avec des bombes artisanales“, a-t-il ajouté. Ce ne serait pas la première fois qu‘une chose n‘a pas marché de la façon qui était prévue. Il s‘est simplement trop tôt pour dire ce qu‘il y a derrière cette attaque.”

Le joueur blessé, Marc Bartra, est en train d‘être opéré pour un os cassé au poignet droit et un éclat au bras, a déclaré un porte-parole du Borussia Dortmund.

Hans-Joachim Watske, directeur général du Borussia Dortmund, a déclaré que l‘ensemble de l‘équipe était en “état de choc”.

Dans la foulée de l‘évacuation du stade, le mot-dièse #BedForAwayFans (des lits pour les supporteurs visiteurs) est apparu sur Twitter pour proposer des hébergements aux supporteurs de Monaco.

Bartra, 26 ans, a quitté Barcelone l‘an dernier pour rejoindre Dortmund, moyennant huit millions d‘euros, après être passé par le système de sélection des jeunes du club catalan. Il a joué 12 fois en équipe nationale espagnole.

Le gardien de l‘équipe de l‘AS Monaco, Danijel Subasic a déclaré au quotidien croate 24sata: “Nous sommes actuellement au stade, en lieu sûr, mais nous nous sentons horriblement mal”. (Ave Brian Homewood, Ed Dove, Toby Davis, Tom Hayward, Pritha Sarkar, Alison Williams et Paul Carrel; Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below