11 avril 2017 / 15:49 / il y a 4 mois

Italie-Des actifs dans un fonds public pour réduire la dette-sce

par Valentina Za

MILAN, 11 avril (Reuters) - Le Trésor italien pourrait transférer des participations détenues dans certaines grosses sociétés contrôlées par l'Etat au fonds public Cassa Depositi e Prestiti (CDP) afin d'alléger la dette publique, a-t-on appris mardi d'une source ayant connaissance du dossier.

La dette publique de l'Italie est la deuxième de la zone euro derrière celle de la Grèce et Rome étudie différentes solutions pour vendre ses participations dans des entreprises publiques afin de respecter ses engagements budgétaires envers l'Union européenne (UE).

Mais à l'approche des élections législatives prévues l'an prochain, la cession ne fait pas recette.

L'an dernier, l'Italie a rempli moins de 20% de son objectif de privatisation et l'histoire devrait se répéter cette année car certains membres influents du Parti démocrate (PD) au pouvoir considèrent que les privatisations ne sont pas forcément une bonne idée.

Cela laisse donc peu de marge de maneouvre au ministre de l'économie Pier Carlo Padoan pour trouver des alternatives alors que la dette nationale représente près de 133% du produit intérieur brut (PIB).

S'exprimant sous couvert d'anonymat, la source a expliqué que l'Italie étudiait un projet qui permettrait à la CDP de financer cette opération en émettant des actions préférentielles qui seraient ensuite revendues à des investisseurs institutionnels.

L'opération, baptisée "Capricorne", pourrait générer au moins 20 milliards d'euros pour les caisses de l'Etat, a-t-elle ajouté, sans citer les entreprises éventuellement concernées.

Le Trésor de son côté s'est refusé à tout commentaire.

Les journaux italiens ont rapporté que le gouvernement pourrait céder à la CDP d'ici la fin de l'année des participations détenues, entre autres, dans le groupe postal Poste Italiane et le géant des services aux collectivités Enel.

L'Etat détient également des participations dans le groupe pétrolier et gazier Eni ainsi que dans le groupe de défense Leonardo. Il est aussi le propriétaire du réseau ferroviaire dont la privatisation partielle est prévue.

Le Trésor détient 83% de la CDP mais les actifs de cet établissement public ne sont pas intégrés dans les comptes de la nation. Pour les détracteurs d'une telle opération, céder des actifs publics à un organisme qui n'en est pas moins de droit public ne représente rien d'autre qu'un artifice comptable. (avec Stephen Jewkes; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below