24 février 2017 / 17:33 / il y a 10 mois

Le roi d'Arabie entame dimanche une tournée asiatique d'un mois

RYAD, 24 février (Reuters) - Le roi Salman d‘Arabie saoudite entame dimanche une tournée d‘un mois en Asie où il espère nouer des partenariats avec les pays importateurs de brut saoudien et convaincre ses interlocuteurs d‘investir dans le royaume notamment dans la privatisation du géant pétrolier Saudi Aramco.

L‘octogénaire, qui a engagé des réformes économiques ambitieuses depuis son accession au trône, il y a deux ans, est attendu en Malaisie, en Indonésie, au Japon et en Chine.

Signe de l‘importance que revêt ce long voyage, le roi Salman sera accompagné de 1.500 personnes.

Son ministre de l‘Energie, Khalil al Falih, et des dirigeants d‘Aramco, voyageront également avec lui pour son premier voyage hors du Moyen-Orient et d‘Afrique du Nord depuis sa visite aux Etats-Unis en 2015.

Ryad espère profiter de cette tournée pour convaincre les investisseurs asiatiques d‘entrer au capital du pétrolier Aramco dont 5% seront mis en vente en 2018 pour ce qui est déjà présenté comme la plus importante introduction en Bourse de l‘histoire.

Le royaume espère en outre convaincre banques et entreprises asiatiques d‘investir dans le secteur non pétrolier saoudien qu‘il cherche à développer pour réduire sa dépendance au pétrole.

Il a signé en août 15 accords préliminaires avec la Chine pour des contrats variés allant de la construction de logements en Arabie saoudite à des projets hydrauliques en passant par le stockage du pétrole. Ces contrats ont été signés lors d‘une visite du fils du roi Salman, le puissant vice-prince héritier, Mohamed ben Salman, qui dirige le plan de réforme économique.

Si l‘Arabie saoudite cherche à moins dépendre de ses exportations de brut, elle souhaite parallèlement conforter sa place de premier exportateur mondial et s‘ancrer davantage sur un marché asiatique en plein essor.

En Chine, pays qui concurrence les Etats-Unis pour le statut de premier consommateur mondial de pétrole, l‘Arabie saoudite vient d‘être dépassée par la Russie comme principal fournisseur de brut.

Si la tournée asiatique du roi Salman n‘a pas encore été officialisée par le royaume, des sources malaisiennes ont annoncé qu‘il y ferait une première étape dès dimanche, en compagnie de son fils, le prince Mohamed.

Il devrait se rendre ensuite à Djakarta et Bali du 1er au 9 mars avant de gagner le Japon les 12 et 14, ont déclaré à Reuters des responsables de ces pays.

“C‘est une visite vraiment historique pour nous”, a déclaré en début de semaine le secrétaire du gouvernement indonésien Pramono Anung à la presse. Le dernier roi d‘Arabie saoudite à s‘être rendu en Indonésie était le roi Fayçal, il y a 46 ans.

Le président indonésien Joko Widodo espère l‘équivalent de 25 milliards de dollars d‘investissements à la faveur de cette visite, a ajouté Pramono Anung.

Le souverain est également attendu en Chine même si cette partie de la visite n‘a été confirmée ni de source chinoise ni de source saoudienne. Un diplomate maldivien a de son côté indiqué que le roi Salman passerait les deux dernières semaines de mars dans l‘archipel et la presse locale rapporte que trois résidences hôtelières ont été réservées. (Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below