22 février 2017 / 17:56 / dans 7 mois

LEAD 1-Vallourec-Net rebond en vue aux Etats-Unis, pas encore ailleurs

* Vallourec a réduit ses pertes en 2016

* Croissance du CA en vue

* L‘Ebitda devrait rester négatif en 2017

* Le cash-flow disponible aussi (Actualisé avec conférence de presse)

PARIS, 22 février (Reuters) - Vallourec a réduit ses pertes en 2016 et se prépare à un rebond de son activité liée au pétrole et au gaz grâce aux Etats-Unis, bien que ses autres marchés s‘annoncent nettement moins dynamiques.

Pénalisé depuis deux ans par la chute des investissements des compagnies pétrolières, le producteur de tubes sans soudure en acier estime en outre que son résultat brut d‘exploitation (Ebitda) restera négatif en 2017, même s‘il devrait s‘améliorer de 50 à 100 millions d‘euros par rapport à 2016.

Vallourec, dont les produits sont utilisés dans les opérations de forage et dans l‘équipement des puits, table sur une croissance de son chiffre d‘affaires cette année grâce à une augmentation significative de volumes aux Etats-Unis, tirée par les forages liées au gaz et au pétrole de schiste sur fond de remontée du prix du baril.

“Aujourd‘hui, le marché dont la dynamique est à la fois très lancée et (...) soutenable, c‘est l‘Amérique du Nord”, a souligné le président du directoire, Philippe Crouzet, lors d‘une conférence de presse.

“Notre usine américaine qui travaillait à 20% de sa capacité en septembre tourne maintenant à pleine capacité (...), c‘est un changement complet d‘environnement”, a-t-il ajouté, estimant que la politique de Donald Trump, favorable aux hydrocarbures, devrait soutenir cette reprise.

Toujours au sujet des Etats-Unis, Philippe Crouzet a toutefois précisé que l‘effet volume positif attendu au premier semestre serait effacé par un effet négatif lié au renchérissement des matières premières, et qu‘il faudrait attendre le second semestre pour que Vallourec profite des hausses de prix qu‘il a commencé à mettre en oeuvre.

Le groupe souligne en outre que, dans le reste du monde, les compagnies pétrolières internationales n‘ont pas encore lancé de nouveaux grands projets et que, au Brésil, l‘activité de forage devrait rester relativement stable en 2017.

Vallourec a enregistré au titre de 2016 une perte nette de 758 millions d‘euros (contre -865 millions en 2015), un Ebitda de -219 millions (contre -77 millions) et un chiffre d‘affaires de 2.965 millions (-22,0%).

Son flux de trésorerie disponible s‘est en outre détérioré, à -395 millions d‘euros (contre +135 millions) et restera lui aussi négatif en 2017.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne une perte nette de 684 millions d‘euros, un Ebitda de -235 millions et un chiffre d‘affaires de 2.845 millions.

Les effectifs de Vallourec à fin 2016 sont en baisse de 24% par rapport à fin 2014 (hors acquisition de Tianda Oil Pipe).

Le groupe, qui a réalisé une augmentation de capital de 951 millions d‘euros au premier semestre 2016, a également confirmé mercredi que sa restructuration devrait lui permettre de dégager environ 750 millions d‘Ebitda additionnel en 2020 par rapport à 2015.

L‘action Vallourec est stable depuis le début de l‘année après une hausse d‘environ 27% en 2016.

Le communiqué :

bit.ly/2lvPDEJ (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below