17 février 2017 / 23:27 / dans 7 mois

RBS propose une alternative à la cession de Williams & Glyn

18 février (Reuters) - Royal Bank of Scotland a annoncé vendredi qu‘elle se proposait de renoncer à vendre son réseau d‘agences Williams & Glyn après avoir tenté en vain de le faire pendant sept ans pour se mettre en conformité avec une exigence de la Commission européenne.

Lorsque la banque britannique a été sauvée de la faillite par Londres, en pleine crise financière, l‘exécutif européen avait en effet, en tant que contrepartie, ordonné à RBS de se séparer de Williams & Glyn.

A la place de cette cession, RBS, toujours détenue à plus de 70% par l‘Etat britannique, a présenté une série de mesures alternatives, d‘un total de quelque 750 millions de livres (877 millions d‘euros) censées favoriser à la fois l‘émergence de nouvelles banques et la concurrence entre établissements.

La banque a dit avoir provisionné cette somme de 750 millions de livres dans ses comptes 2016. Le plan doit encore être approuvé par la Commission européenne. (Ismail Shakil à Bangalore et Andrew MacAskill à Londres, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below