16 février 2017 / 09:46 / il y a 9 mois

Kengeter (Deutsche Börse) juge infondés les soupçons de délit d'initié

FRANCFORT, 16 février (Reuters) - Carsten Kengeter, président du directoire de Deutsche Börse, a déclaré jeudi que les accusations de délit d‘initié à son encontre se révéleraient infondées car il n‘a pas choisi lui-même le moment de ses achats d‘actions avant l‘annonce de la fusion avec London Stock Exchange (LSE).

“Nous, Deutsche Börse et moi-même, coopérons pleinement avec le parquet. Je suis certain que, à la suite d‘une enquête détaillée, les allégations s‘avéreront infondées”, a dit Carsten Kengeter lors d‘une conférence de presse de présentation des résultats annuels de l‘opérateur de la Bourse de Francfort.

“Lorsque j‘ai acquis les actions avec mes deniers personnels, je ne l‘ai pas fait au moment de mon choix. Je l‘ai fait entre le 1er et le 21 décembre 2015,sur une période fixée par le conseil de surveillance”, a-t-il ajouté, en soulignant qu‘il était soumis à une obligation de conserver ces actions jusque fin 2019.

Au sujet de la fusion avec LSE, Carsten Kengeter a dit avoir un “dialogue constructif” avec les responsables politiques du Land de Hesse, l‘Etat allemand où se trouve le siège de Deutsche Börse.

Il s‘est dit optimiste quant à l‘examen de ce projet par les autorités européennes de la concurrence. (Edward Taylor; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below