14 février 2017 / 16:35 / dans 7 mois

France-L'objectif de déficit public conforté-Eckert

PARIS, 14 février (Reuters) - Les premiers chiffres disponibles sur les budgets de la Sécurité sociale et des collectivités locales en 2016 confortent l‘objectif d‘un déficit public de la France ramené l‘an passé à 3,3% du produit intérieur brut, a déclaré mardi le secrétaire d‘Etat au Budget Christian Eckert.

“A la lumière des premiers chiffres dont nous disposons, nous pouvons considérer que l‘objectif du gouvernement de ramener le déficit public à 3,3% du PIB se trouve conforté”, a-t-il dit.

Christian Eckert s‘exprimait devant la commission des Finances de l‘Assemblée nationale au cours d‘une audition sur l‘exécution du budget de l‘Etat pour 2016.

Celui-ci a été ramené à près de 69,0 milliards d‘euros, soit trois milliards de mieux que prévu à l‘origine, après 70,5 milliards en 2015.

S‘agissant des comptes de la Sécurité sociale, qui seront connus à la mi-mars, Christian Eckert a indiqué que l‘Ondam (objectif national de dépenses d‘assurance maladie), prévu en hausse de 1,8%, serait tenu, “à l‘épaisseur du trait près”.

Quant aux premiers éléments sur les finances des collectivités locales, il a fait état d‘une hausse “historiquement faible” de 0,77% de leurs dépenses réelles de fonctionnement en 2016 et d‘une progression de près du double (1,97%) de leurs recettes de fonctionnement.

En tenant compte de dépenses d‘investissement (hors remboursements) en recul de 2,29%, leur capacité d‘autofinancement devrait avoir progressé de 9,37% l‘an passé, a précisé le secrétaire d‘Etat.

La première estimation du déficit public de la France, qui regroupe les résultats d‘exécution des budgets de l‘Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités, sera publiée le 24 mars.

Le gouvernement a prévu de le ramener en 2016 à 3,3% du PIB, soit 0,2 point de moins qu‘en 2015, puis à 2,7% cette année, un objectif sur lequel la Cour des comptes a émis de sérieux doutes.

Dans ses dernières prévisions publiées lundi, la Commission européenne a validé l‘objectif 2016 et réitéré qu‘elle attendait un déficit public français à 2,9% du PIB en 2017, ce qui le situerait quand même sous le seuil de 3,0% comme promis par Paris à ses partenaires.

Christian Eckert a encore indiqué que le prochain programme de stabilité des finances publiques de la France serait présenté le 12 avril en conseil des ministres. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below