13 février 2017 / 14:06 / dans 9 mois

LEAD 1-Teva annonce un T4 meilleur que prévu, le titre monte

(Actualisé §7-11 avec déclarations du DG et contexte)

TEL AVIV, 13 février (Reuters) - Teva Pharmaceutical Industries , premier fabricant mondial de génériques, a publié lundi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, porté par le rachat pour 40,5 milliards de dollars (38,1 milliards d‘euros) d‘Actavis, les activités génériques d‘Allergan.

Le groupe basé en Israël a réalisé un bénéfice par action hors éléments exceptionnels de 1,38 dollar sur les trois derniers mois de 2016 contre 1,28 dollar il y a un an.

Le chiffre d‘affaires a progressé de 33% sur la période, à 6,5 milliards de dollars, dopé par la prise en compte de 630 millions du fait de l‘acquisition d‘Actavis, finalisée en août.

Les analystes financiers avaient anticipé respectivement 1,35 dollar et 6,24 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

A la Bourse de Tel Aviv, le dernier cours de Teva montrait une hausse de plus de 6% alors que l‘indice vedette Tel Aviv 35 prenait 0,19%. Le titre Teva coté à Wall Street avançait de plus de 4% à 33,65 dollars dans les échanges d‘avant-Bourse à New York alors qu‘il avait cédé environ 39% depuis le rachat d‘Actavis en août.

Teva est sans directeur général permanent depuis une semaine après la démission d‘Erez Vigodman alors que la confiance s‘est émoussée dans le laboratoire après une série de faux pas.

“Dans un contexte d‘évolution constante dans notre secteur, nous sommes engagés dans l‘exécution de notre stratégie visant à diversifier les sources de revenus et de profits”, a déclaré Yitzhak Peterburg, directeur général par intérim, dans un communiqué.

En 2017, Teva se concentrera principalement sur les synergies à tirer du rachat d‘Actavis, la mise en oeuvre de mesures d‘efficience, la génération de trésorerie et la réduction de l‘endettement, a-t-il ajouté.

“Avec toute l‘équipe de Teva, je conduis une revue stratégique afin de définir des opportunités supplémentaires pour augmenter notre valeur”, a-t-il indiqué sans donner de détails.

Une série d‘acquisitions coûteuses et des lancements retardés de nouveaux médicaments ont plombé le cours de l‘action et conduit à évoquer des changements de management et structurels, dont une éventuelle scission de la division de génériques.

Les investisseurs estiment que Teva, qui doit à la fois gérer la pression des prix dans son activité principale de médicaments génériques et la perte de brevets sur son principal traitement breveté, le Copaxone, destiné à lutter contre la sclérose en plaques, doit choisir un nouveau directeur général possédant une expérience pharmaceutique approfondie.

Les ventes de Copaxone ont progressé de 6% au quatrième trimetre, à 1,0 milliard de dollars.

Le groupe a réaffirmé ses objectifs 2017 fournis en janvier, qui avaient déçu à l‘époque, d‘un bénéfice par action compris entre 4,90 et 5,30 dollars et d‘un chiffre d‘affaires allant de 23,8 à 24,5 milliards de dollars.

Il a fixé le dividende à 34 cents par action ordinaire et 17,50 dollars par action préférentielle. (Tova Cohen, Benoît Van Overstraeten et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below