13 février 2017 / 12:31 / dans 7 mois

L'AfD envisage d'exclure un dirigeant pour critique de l'Holocauste

BERLIN, 13 février (Reuters) - Des représentants du parti Alternative für Deutschland (extrême droite) ont voté lundi en faveur de l‘expulsion d‘un de leurs membres qui avait dénoncé l‘existence d‘un mémorial des victimes de l‘Holocauste et demandé que l‘histoire soit réécrite sous l‘angle des victimes allemandes de la Seconde guerre mondiale.

Plusieurs dirigeants de l‘AfD ont expliqué que les déclarations faites par Björn Höcke, chef de la formation anti-immigration dans le Land de Thuringe, donnaient une mauvaise image de cette dernière et hypothéquaient ses chances pour les élections législatives du 24 septembre.

Deux-tiers des dirigeants régionaux de l‘AfD se sont prononcés lors d‘une conférence téléphonique pour une procédure légale visant à exclure Höcke qui a exprimé ses regrets dans un communiqué.

Il appartient maintenant à la commission arbitrale de l‘AfD dans le Land de Thuringe de confirmer ou non cette expulsion.

Selon Jörg Meuthen, porte-parole de l‘AfD et représentant de l‘aile modérée parti, la commission arbitrale devrait se prononcer contre l‘expulsion car les déclarations de Höcke ne fournissent pas de motifs suffisants à une telle mesure.

Höcke avait tenu ses propos controversés en janvier lors d‘une réunion des jeunes de l‘AfD à Dresde, le fief du mouvement anti-islam Pegida.

Joseph Nasr et Hans-Edzard Busemann; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below