22 novembre 2016 / 05:02 / dans 10 mois

RPT-Records à Wall Street grâce aux technologiques et à l'énergie

(Répétition sans changement d‘une dépêche transmise lundi)

* Les trois indices battent leur record de clôture

* L‘effet Trump se prolonge

* Les technologiques et le pétrole portent le marché

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 22 novembre (Reuters) - Wall Street a clôturé lundi à des niveaux records, soutenue par les technologiques et les valeurs de l‘énergie dans le sillage d‘un bond des cours du pétrole.

Le Dow Jones, le Standard & Poor’s 500 et le Nasdaq composite ont tous battu leur record de clôture, de même que le Russell 2000 des valeurs secondaires. Ces quatre indices n‘avaient plus terminé simultanément une séance sur un record depuis le 31 décembre 1999.

Le Dow a gagné 0,47%, soit 88,76 points, à 18.956,69. Le S&P-500, plus large, a progressé de 0,75% à 2.198,18 points et Le Nasdaq Composite a pris 0,89% à 5.368,86 points.

Les indices de la Bourse de New York ont le vent en poupe depuis l‘élection présidentielle américaine du 8 novembre, les investisseurs pariant sur une politique économique de Donald Trump favorable au marché.

“Les investisseurs jouent leurs convictions, à savoir que Trump mettra en place des réductions d‘impôts et prendra des mesures qui pourraient renforcer le marché d‘actions”, note Andre Bakhos de Janlyn Capital. “Cette séquence de hausse peut prendre fin à tout moment mais pour l‘instant, l‘enthousiasme est toujours là.”

Les cours du pétrole ont terminé en hausse de près de 4% sur le Nymex, soutenus par la perspective d‘un accord pour limiter la production afin de soutenir les prix.

Les prix du brut ont été portés en outre par un fléchissement du dollar, qui subit son premier repli en 11 jours face à un panier de devises de référence (-0,33%). L‘euro en profite pour se raffermir, autour de 1,0630 dollar.

FACEBOOK GRIMPE

Sur le marché obligataire, les prix des Treasuries ont progressé, la hausse récente de leurs rendements ayant attiré des acheteurs. Une nouvelle adjudication de notes à deux ans n‘a toutefois pas vraiment séduit les gérants de fonds.

Stanley Fischer, vice-président de la Réserve fédérale, a souligné lundi que certaines politiques de relance budgétaire, qui améliorent notamment la productivité, pouvaient contribuer à améliorer le potentiel de croissance économique des Etats-Unis.

Il a ajouté que le raffermissement du dollar n‘empêcherait pas la Fed de faire ce qui lui semble approprié pour l‘économie américaine.

La plupart des investisseurs s‘attendent à une hausse de taux américains le mois prochain.

Aux valeurs, l‘indice de l‘énergie a pris 2,2% avec notamment un gain de 1,4% pour Exxon.

Les technologiques ont également porté les indices avec +1,52% pour Apple et +4,1% pour Facebook, qui a annoncé vendredi que son conseil d‘administration avait autorisé des rachats d‘actions pour un montant susceptible d‘atteindre 6 milliards de dollars (5,67 milliards d‘euros).

Contre la tendance, Tyson Foods a chuté de plus de 14%. Le numéro un américain de la viande a annoncé le départ à la fin de l‘année de son directeur général Donnie Smith, qui sera remplacé par l‘actuel président du groupe, Tom Hayes, et fait état d‘une baisse de près de 13% de son chiffre d‘affaires trimestriel.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below