14 novembre 2016 / 12:02 / dans 10 mois

LEAD 1-Silence de SocGen et UniCredit sur des bruits de fusion

(Actualisé avec précisions, contexte, cours de Bourse)

MILAN, 14 novembre (Reuters) - UniCredit et Société générale n‘ont pas souhaité faire de commentaires lundi sur une rumeur de marché leur prêtant l‘intention de fusionner.

Cette rumeur, relayée notamment par l‘agence de presse italienne Ansa, est “une spéculation du marché sur laquelle la banque ne compte pas s‘exprimer”, a déclaré un porte-parole de la première banque italienne par l‘actif.

Société Générale a dit pour sa part ne pas commenter les rumeurs de marché.

Jean-Pierre Mustier, récemment nommé administrateur délégué d‘UniCredit, avait précédemment dirigé les activités de banque d‘investissement chez Société générale.

Une source au sein d‘UniCredit avait déclaré récemment à Reuters que certains cadres supérieurs de la banque italienne estimaient que le but ultime de Mustier était un rapprochement avec Société générale.

Un banquier au sein d‘une autre banque avait également mentionné une telle hypothèse et dit que Mustier, qui devrait procéder au premier trimestre 2017 à une augmentation de capital, lèverait sans doute plus que nécessaire sur le marché dans l‘optique de faire affaire avec Société Générale, dans un délai de 12 à 18 mois après l‘appel au marché.

Deux autres sources proches du dossier estiment pour leur part qu‘un tel mariage est peu probable en raison des contraintes prudentielles.

Mustier, qui a pour mission de redresser le bilan d‘UniCredit, pourrait décider de lancer une augmentation de capital de 10 à 13 milliards d‘euros pour mettre à terme aux inquiétudes persistantes sur les niveaux de fonds propres de la banque, a-t-on appris par ailleurs ce week-end auprès de plusieurs sources.

Ce serait plus que des estimations initiales de 7 à 8 milliards d‘euros et la capitalisation d‘UniCredit passerait à 24-27 milliards d‘euros contre 32 milliards environ pour Société Générale, selon des données Thomson Reuters.

Le titre UniCredit a gagné jusqu‘à près de 6% en début de séance mais s‘est retourné à la baisse et cède 0,5% à mi-séance. Le titre Société générale prend 0,8% alors que l‘indice européen du secteur avance de 1,3%.

Gianluca Semeraro, Paola Arosio, Pamela Barbaglia et Maya Nikolaeva; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below