2 novembre 2016 / 09:47 / il y a 10 mois

Allemagne/Indicateurs-Recul du nombre de chômeurs, taux inchangé

(Répétition mastic)

BERLIN/FRANCFORT, 30 novembre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* BAISSE DU NOMBRE DE CHÔMEURS À 2,658 MILLIONS EN NOVEMBRE

30 novembre - Le nombre de chômeurs a enregistré une baisse au mois de novembre à 2,658 millions, le taux de chômage de la première économie européenne est resté stable, selon les données publiées mercredi par l‘Office fédéral du travail.

“Le marché du travail a évolué favorablement en novembre”, a déclaré Frank-Jürgen Weise, le président de l‘Office fédéral du travail, ajoutant que la demande de nouvelles recrues restait élevée.

Le nombre de demandeurs d‘emplois, corrigé des variations saisonnières (CVS), a ainsi diminué de 5.000 à 2,658 millions, un chiffre conforme aux prévisions des économistes interrogés par Reuters.

Le taux de chômage s‘est maintenu à 6,0%, au plus bas depuis la réunification de 1990.

Tableau

* LES VENTES AU DÉTAIL EN HAUSSE DE 2,4% EN OCTOBRE

30 novembre - Les ventes au détail en Allemagne ont enregistré en octobre leur progression la plus forte depuis juin 2011, montrent les données publiées mercredi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Elles ont augmenté de 2,4% sur un an, alors que les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une progression de 1% seulement.

Ces chiffres paraissent confirmer que la consommation des ménages restera cette année le principal moteur de la croissance de la première économie d‘Europe.

Sur un an, les ventes au détail sont en recul de 1%. Le consensus Reuters prédisait une croissance de 1%.

Cet indicateur, très volatil, fait souvent l‘objet de révisions.

Tableau

* INFLATION ANNUELLE STABLE DE 0,7% EN NOVEMBRE

29 novembre - L‘inflation annuelle n‘a pas varié en novembre en Allemagne, alors qu‘on l‘attendait en hausse, ce qui suggère que les pressions inflationnistes restent faibles dans la première économie d‘Europe malgré une reprise stimulée par la politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne (BCE).

L‘indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) est stable sur un mois et en progression de 0,7% sur un an, comme en octobre, montre une première estimation publiée mardi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une progression de 0,1% sur un mois et de 0,8% sur un an.

En données non harmonisées, l‘inflation s‘affiche à 0,8% sur un an, comme en octobre.

Le détail de ces données non harmonisées montre que le principal frein sur l‘inflation est venue d‘une baisse des prix de l‘énergie, plus forte que le mois précédent. Les prix des produits alimentaires et des loyers sont ceux qui ont augmenté le plus.

Tableau

LEAD 1

* LE MORAL DES MÉNAGES S‘AMÉLIORE À L‘APPROCHE DE NOËL

24 novembre - Le moral des ménages s‘est amélioré contre toute attente à l‘approche de décembre, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut GfK publiée jeudi, qui laisse penser que le consommateur allemand est prêt à dépenser pour les fêtes de fin d‘année et à soutenir la croissance.

L‘indice GfK, calculé à partir d‘une enquête auprès d‘un échantillon d‘environ 2.000 personnes, s‘est établi à 9,8 contre 9,7 à l‘approche de novembre. Le consensus Reuters le donnait inchangé à 9,7.

Emploi à un niveau sans précédent, hausses salariales et taux d‘intérêt bas alimentent les dépenses de consommation, devenues le principal moteur de la croissance d‘une économie qui reposait habituellement sur l‘exportation.

Un sous-indice mesurant les perspectives des entreprises allemandes a atteint 15,3, en hausse pour le deuxième mois d‘affilée, tandis qu‘un autre mesurant les anticipations de revenus n‘a que très peu diminué.

La propension à acheter a encore progressé, tandis que celle à épargner a encore fléchi, observe Rolf Bürkl, analyste chez GfK.

“Ca va sans doute beaucoup plaire au secteur commercial, à l‘approche de la période des fêtes”, dit-il.

* LE CLIMAT DES AFFAIRES N‘A PAS VARIÉ EN NOVEMBRE-IFO

24 novembre - Le climat des affaires a stagné en novembre en Allemagne, montre l‘enquête mensuelle publiée jeudi par l‘institut d‘études économiques Ifo.

L‘indice Ifo, calculé à partir d‘un échantillon de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 110,4 en novembre comme en octobre. L‘indice d‘octobre avait été annoncé à 110,5 en première estimation.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice de 109,5, leurs estimations allant de 109,2 à 111,0.

Le sous-indice mesurant les conditions actuelles a progressé à 115,6 contre 115,1 et 115,0 attendu.

Celui mesurant les anticipation a au contraire fléchi à 105,5 contre 105,9 et 106,0 attendu.

Tableau:

LEAD 1:

* LA CROISSANCE RÉDUITE DE MOITIÉ AU TROISIÈME TRIMESTRE

24 novembre - La croissance s‘est réduite de moitié en Allemagne au troisième trimestre, la hausse des dépenses publiques et de consommation n‘ayant pu absorber le recul des exportations.

L‘office fédéral de la statistique, Destatis, a fait état jeudi d‘une croissance de 0,2% au troisième trimestre, alors qu‘elle était de 0,4% le trimestre précédent, confirmant ainsi ses données provisoires publiées le 15 novembre dernier.

En rythme annuel, elle ressort à 1,5% après 3,1% au deuxième trimestre, ce qui confirme là encore les chiffres provisoires.

Le commerce extérieur a retranché 0,3 point à la croissance du PIB, avec une baisse de 0,4% des exportations durant le trimestre et une hausse de 0,2% des importations.

La dépense publique, stimulée par l‘afflux de réfugiés depuis 2015, a augmenté de 1,0%, apportant 0,2 point de croissance, tandis que les dépenses des ménages, portées par un emploi au plus haut, des salaires réels en hausse et des taux d‘emprunt bas, progressaient de 0,4%, apportant une contribution identique de 0,2% au PIB.

L‘investissement dans le bâtiment a progressé de 0,3%, dopé par la vigueur économique et démographique du pays, mais sa contribution à la croissance a été nulle.

L‘investissement industriel s‘est quant à lui tassé de 0,6% en dépit de la politique d‘argent bon marché de la Banque centrale européenne (BCE).

Tableau:

* LES PRIX À LA PRODUCTION AUGMENTENT PLUS QUE PRÉVU

18 novembre - Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en octobre, montrent les données publiées vendredi par l‘office fédéral de la statistique, Destatis.

Ces prix ont progressé de 0,7% d‘un mois sur l‘autre alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient une croissance de 0,1%.

Sur un an, ils sont recul de 0,4% contre un consensus prédisant un repli de 0,9%.

Tableau:

* LE SENTIMENT DES INVESTISSEURS S‘AMÉLIORE NETTEMENT-ZEW

15 novembre - Le moral des investisseurs s‘est nettement amélioré en novembre, et bien davantage que prévu, reflétant leur confiance dans les perspectives de la première économie d‘Europe, selon l‘enquête mensuelle de l‘institut ZEW.

L‘indice ZEW a grimpé à 13,8 ce mois-ci après 6,2 en octobre, dépassant nettement le consensus établi par Reuters qui le donnait à 8,1.

Le sous-indice des conditions actuelles a en revanche fléchi à 58,8 contre 59,5 alors qu‘il était attendu en hausse à 61,5.

“L‘indice ZEW du sentiment économique augmente pour le quatrième mois consécutif, et les indicateurs économiques publiés récemment aux Etats-Unis et en Chine n‘y sont pas pour rien”, a déclaré le président de l‘institut ZEW, Achim Wambach, dans un communiqué. “L‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis et les incertitudes politiques et économiques qui en découlent ont toutefois eu un impact”, a-t-il ajouté, précisant que les réponses à l‘enquête reçues après le 8 novembre, jour du scrutin, marquaient une détérioration du sentiment des investisseurs.

L‘enquête a été réalisée du 31 octobre au 14 novembre auprès de 206 analystes et investisseurs.

* LA CROISSANCE A RALENTI À 0,2% AU 3E TRIMESTRE

15 novembre-La croissance économique a décéléré plus que prévu au troisième trimestre, sous le coup d‘une baisse des exportations dans le sillage du vote des Britanniques pour une sortie de l‘Union européenne, montrent les données préliminaires du produit intérieur brut.

La croissance s‘est établie à 0,2% en juillet-septembre après +0,4% lors des trois mois précédents, a annoncé l‘office fédéral de la statistique, Destatis.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,3% du PIB.

“La croissance a été ralentie par le commerce extérieur”, a précisé Destatis. “Les impulsions positives du trimestre proviennent principalement de la demande intérieure”, a-t-il ajouté en faisant état d‘une nouvelle hausse des dépenses des ménages comme des dépenses publiques.

Les économistes attendent un rebond en fin d‘année.

Développement Tableau

* INFLATION EN OCTOBRE CONFIRMÉE À 0,7% SUR UN AN

11 novembre - L‘inflation, harmonisée aux normes européennes (IPCH), a atteint 0,7% sur un an et 0,2% sur un mois en octobre, a confirmé vendredi l‘Office fédéral de la statistique.

Il s‘agit du niveau le plus élevé depuis octobre 2014.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN BAISSE DE 1,8% EN SEPTEMBRE

8 novembre - La production industrielle s‘est contractée nettement plus que prévu en septembre, à son rythme le plus fort en plus de deux ans et demi, un chiffre qui reflète un accès de faiblesse de la première économie d‘Europe à la fin du troisième trimestre.

Le ministère de l‘Economie a annoncé une production industrielle en baisse de 1,8% CVS en septembre d‘un mois sur l‘autre, plus forte baisse mensuelle depuis août 2014, après une croissance de 3,0% en août (en hausse sur la première estimation à +2,5%).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une baisse moins marquée, de 0,5%, pour le mois de septembre.

Pour l‘ensemble du troisième trimestre, la production industrielle affiche encore une croissance de 0,3%, grâce notamment à une augmentation de 0,9% dans le secteur de la construction.

Tableau

* BAISSE DE 0,7% DES EXPORTATIONS EN SEPTEMBRE

8 novembre - Les exporations ont reculé de 0,7% en septembre en données corrigées des variations saisonnières tandis que les importations ont diminué de 0,5%, selon des données publiées mardi par l‘Office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient des reculs respectifs de 0,9% et 0,2%.

L‘excédent commercial a ainsi été ramené à 21,3 milliards d‘euros en données CVS contre 21,6 milliards (révisé) en août, un chiffre inférieur au consensus qui le donnait à 23,0 milliards.

Tableau

* COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN BAISSE DE 0,6% EN SEPTEMBRE

7 novembre - Une demande faible, tant interne qu‘externe, a débouché sur une baisse inattendue, de 0,6%, des commandes à l‘industrie en septembre, a annoncé lundi le ministère de l‘Economie, qui précise toutefois que les prises de commandes ont quelque peu accéléré sur l‘ensemble du troisième trimestre.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à une progression de 0,3% d‘un mois sur l‘autre.

Les commandes en Allemagne ont accusé un repli de 1,1% et celles en provenance de l‘étranger se sont contractées de 0,3%.

Dans cette dernière catégorie, les commandes émanant des autres pays de la zone euro ont chuté de 4,5%.

La progression du mois d‘août a été révisée en légère baisse, à +0,9% au lieu de +1,0% donné en première estimation.

Tableau

Développement

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below