25 octobre 2016 / 09:02 / dans un an

LEAD 1-Randstad espère finir avec 100% de Monster Worldwide

(Actualisé avec des précisions, déclarations du DirFin, cours de Bourse)

par Toby Sterling et Anthony Deutsch

AMSTERDAM, 25 octobre (Reuters) - Randstad a annoncé mardi une hausse de près de 9% de son résultat d‘exploitation brut au troisième trimestre, un peu au-dessus des attentes du marché, et le deuxième groupe mondial d‘intérim pense absorber totalement Monster Worldwide si son OPA est acceptée par plus de la moitié des actionnaires.

Celle-ci suscite l‘opposition de MediaNews Group, un groupe de presse contrôlé par le fonds spéculatif Alden Global, qui a constitué une participation de 11,5% dans Monster et exhorte les autres actionnaires à faire barrage à Randstad.

“Nous avons fait une offre qui se respecte et nous avons l‘accord du conseil d‘administration de Monster”, a dit à Reuters le directeur financier Robert Jan van de Kraats, ajoutant que Randstad n‘accepterait pas d‘être propriétaire de Monster avec MediaNews comme gros actionnaire minoritaire.

“Mais nous pensons que si nous obtenons 50,1% des titres, nous finirons pas arriver à 100%”, a-t-il ajouté.

Randstad a lancé en août une OPA de 429 millions de dollars (387 millions d‘euros) sur Monster, un pionnier du net bien connu pour ses sites d‘annonces Monsterboard et Jobs.com, proposant 3,40 dollars par action.

L‘offre expire vendredi minuit mais entretemps MediaNews a fait la semaine dernière une offre de 3,70 dollars par action sur une nouvelle tranche de 10% du capital de Monster dans le cas où Randstad ne parviendrait pas à ses fins.

Randstad a par ailleurs fait état d‘un bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (Ebita) de 270,5 millions d‘euros, ainsi que d‘un chiffre d‘affaires en hausse de 7,5% à près de 5,35 milliards d‘euros.

Cinq analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un Ebita en hausse de 6% à 264 millions d‘euros. Ces analystes projetaient en outre un C.A. en hausse de 7,3% à 5,34 milliards d‘euros en moyenne.

La marge brute a diminué de 10 points de base à 18,7%, par rapport au trimestre comparable de 2015, et Randstad projette au quatrième trimestre une marge au moins stable, d‘un trimestre sur l‘autre cette fois-ci.

Les revenus ont stagné aux Etats-Unis mais ont été solides en Europe, à l‘exception notable de la Grande-Bretagne où la faiblesse du sterling les a fait reculer de 15%.

Hors effets de change, Randstad n‘a pas constaté le moindre changement en Grande-Bretagne depuis le vote en faveur du Brexit du 23 juin, a observé van de Kraats.

L‘action Randstad gagnait près de 4% en Bourse d‘Amsterdam vers 8h50 GMT, figurant parmi les 10 plus fortes hausses des indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below