26 octobre 2016 / 06:22 / dans un an

Allemagne/Indicateurs-Net recul des ventes au détail en septembre

BERLIN/FRANCFORT, 31 octobre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* PLUS FORT REPLI EN DEUX ANS POUR LES VENTES AU DÉTAIL

31 octobre - Les ventes au détail en Allemagne ont subi en septembre leur plus fort repli depuis deux ans, ce qui suggère que la consommation des ménages peine à soutenir la croissance de la première économie d‘Europe.

Cet indicateur, volatil et souvent révisé, a chuté de 1,4% le mois dernier, rapporte lundi Destatis, l‘institut fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une progression de 0,2%.

Le détail des statistiques montre que la baisse est due principalement aux températures anormalement élevées enregistrées le mois dernier, qui auraient pesé sur les ventes du secteur de l‘habillement et de la chaussure.

Sur un an, les ventes au détail sont en hausse de 0,4%, contre un consensus de +1,6%.

Le chiffre pour le mois d‘août a été révisé à -0,3% sur un mois au lieu de -0,4% et à +3,8% sur un an contre +3,7%.

Tableau

* INFLATION AU PLUS HAUT DE 2 ANS EN OCTOBRE

28 octobre - L‘inflation a plus augmenté que prévu en Allemagne en octobre, atteignant son niveau le plus élevé depuis deux ans, laissant penser que la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) parvient finalement à tendre un peu plus l‘inflation de la première économie européenne.

L‘inflation annuelle harmonisée aux normes européennes a été de 0,7% en octobre après 0,5% en septembre, suivant les données provisoires publiées vendredi par l‘Office fédéral de la statistique.

Le consensus Reuters donnait une inflation de 0,6%. L‘inflation d‘octobre est la plus élevée depuis octobre 2014.

En données non harmonisées, l‘inflation annuelle est de 0,8% après 0,7% en septembre. Elle est aussi au plus haut depuis deux ans.

Les prix de l‘énergie ont constitué une fois de plus la principale entrave de l‘inflation mais ils ont bien moins baissé que les mois précédents, à la lecture des composantes de l‘inflation non harmonisée.

LEAD 1

Tableau:

* L‘INDICE GFK DU MORAL DES MÉNAGES À 9,7

26 octobre - Le moral des consommateurs a subi une détérioration surprise à l‘approche du mois de novembre, tombant à son plus bas niveau depuis avril, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut GfK publiée mercredi, qui souligne des craintes de voir la déprime la conjoncture mondiale affecter la croissance du pays.

L‘indice GfK, calculé à partir d‘une enquête auprès d‘un échantillon d‘environ 2.000 personnes, s‘est établi à 9,7 contre 10,0 à l‘approche d‘octobre. Le consensus Reuters le donnait inchangé, à 10,0.

“La détérioration du sentiment du consommateur n‘est pas causée au premier chef par des facteurs domestiques, tels que l‘emploi et les niveaux de revenus”, a déclaré Rolf Bürkl, analyste chez GfK.

Un taux de chômage au plus bas depuis la réunification, la hausse des salaires et un loyer de l‘argent extrêmement faible ont en effet dopé le pouvoir d‘achat des Allemands ces dernières années.

“C‘est davantage une conséquence de l‘environnement commercial international, devenu de plus en plus difficile”, a poursuivi Rolf Bürkl.

GfK note que, malgré le recul de l‘indice principal de son enquête, les consommateurs restent optimistes au sujet de l‘économie.

Un sous-indice mesurant les perspectives de l‘économie allemande a atteint 13,0, en progression pour la première fois depuis le vote, intervenu fin juin, des Britanniques en faveur d‘une sortie de l‘Union européenne.

* LE CLIMAT DES AFFAIRES AU PLUS HAUT DEPUIS MI-2014

25 octobre - Le climat des affaires en Allemagne a connu en octobre une embellie inattendue qui lui a permis d‘atteindre son meilleur niveau depuis deux ans et demi, les dirigeants d‘entreprise se montrant plus optimistes quant aux perspectives de la première économie d‘Europe, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut Ifo.

L‘indice Ifo, calculé à partir d‘un échantillon de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 110,5 ce mois-ci, soit un plus haut depuis mai 2014, après 109,5 (confirmé) en septembre. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice stable à 109,5.

Les dirigeants interrogés se déclarent à la fois plus satisfaits de la situation actuelle et bien plus optimistes pour leurs perspectives d‘activité à un horizon de six mois.

Le sous-indice mesurant les conditions actuelles a ainsi augmenté un peu plus que prévu, à 115,0 contre 114,7 le mois précédent et un consensus de 114,9, tout comme celui des anticipations, ressorti à 106,1 contre 104,5 en septembre et un consensus des économistes de 104,5 également.

“Le redressement de l‘économie allemande prend de l‘ampleur”, a déclaré Clemens Fuest, le directeur de l‘Ifo.

Développé Tableau

* LES PRIX À LA PRODUCTION RESTENT ORIENTÉS À LA BAISSE

20 octobre - Les prix à la production en Allemagne ont baissé de 0,2% en septembre et accusent sur un an une baisse de 1,4%, montrent les statistiques officielles publiées jeudi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,2% sur un mois et une baisse de 1,2% seulement en rythme annuel.

En août, les prix à la production avaient diminué 0,1% par rapport à juillet et de 1,6% par rapport à août 2015.

Tableau

* L‘INFLATION CONFIRMÉE À 0,5% SUR UN AN EN SEPTEMBRE

13 octobre - Les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté de 0,5% sur un an en septembre en données harmonisées européennes (IPCH) et sont restés stables par rapport à août, a confirmé jeudi Destatis, l‘institut national de la statistique.

Il s‘agit du chiffre le plus élevé en rythme annuel enregistré depuis mai 2015.

En données calculées aux normes nationales, l‘inflation ressort à 0,7% en rythme annuel et à 0,1% d‘un mois sur l‘autre, là encore comme en première estimation.

Tableau

* PLUS FORTE HAUSSE DES EXPORTATIONS EN PLUS DE SIX ANS

10 octobre - Les exportations ont augmenté bien plus que prévu en août et inscrit leur hausse la plus marquée depuis plus de six ans, une statistique susceptible d‘apaiser ceux qui redoutent un ralentissement de la première économie européenne.

Les exportations ont augmenté de 5,4% en données corrigées des variations saisonnières, leur pourcentage le plus élevé depuis mai 2010, a annoncé l‘Office fédéral de la statistique lundi. Les importations ont progressé de 3,0%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse des exportations de 2,2% et des importations de 0,7%.

Les exportations, qui avaient perdu ces derniers temps leur statut de moteur de la croissance allemande, auront finalement contribué à la croissance attendue au troisième trimestre.

L‘excédent commercial a augmenté à 22,2 milliards d‘euros contre 19,4 milliards en juillet. Les économistes prévoyaient un solde positif de 20,0 milliards.

Tableau:

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 2,5% EN AOÛT

7 octobre - La production industrielle est remontée plus fortement que prévu en août, marquant sa plus vive hausse depuis janvier après avoir accusé son plus net repli en 23 mois en juillet, rapporte le ministère de l‘Economie publiées vendredi.

Ce rebond indique que le secteur industriel contribuera à la croissance au troisième trimestre de la première économie d‘Europe.

Le ministère a annoncé une production industrielle en croissance de 2,5% CVS en août d‘un mois sur l‘autre, après une baisse de 1,5% en juillet (inchangé sur la première estimation).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une hausse moins marquée, de 0,8%, pour le mois d‘août.

“Globalement, les résultats signalent une augmentation probablement limitée de la production dans le secteur industriel au troisième trimestre”, note le ministère dans un communiqué.

La construction a été le seul segment à afficher une baisse de sa production, de 1,2%, qui a été plus que compensée par la hausse de 3,3% de la production manufacturière.

Tableau

* COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN HAUSSE DE 1,0% AOÛT

6 octobre - Les commandes à l‘industrie ont été nettement plus dynamiques que prévu en août en Allemagne, avec une hausse de 1,0% sur un mois, a annoncé jeudi le ministère de l‘Economie, qui s‘attend en conséquence à une légère progression de la production industrielle dans les mois à venir.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à une hausse plus modeste, de 0,2%.

Les commandes en provenance d‘Allemagne ont été particulièrement vigoureuses avec une augmentation de 2,6% alors que celles en provenance de l‘étranger se sont contractées de 0,2%. Dans cette dernière catégorie, les commandes émanant des autres pays de la zone euro ont augmenté de 4,1%, ce qui a quasiment compensé la chute de 2,8% des contrats passés par les pays extérieurs au bloc.

Le chiffre du mois de juillet a été révisé en légère hausse avec une progression de 0,3% au lieu de 0,2% donné en première estimation.

“Les commandes à l‘industrie ont été faibles jusqu‘à présent cette année mais elles sont légèrement remontées récemment”, a commenté le ministère de l‘Economie. “Globalement, les derniers indicateurs vont dans le sens d‘une légère progression du secteur industriel sur le restant de l‘année.”

Tableau (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below