13 septembre 2016 / 11:17 / dans un an

LEAD 1-Allemagne/ZEW-Les investisseurs en manque de visibilité

(Actualisé avec commentaires, contexte, prévisions)

BERLIN, 13 septembre (Reuters) - Le sentiment des investisseurs allemands est resté stable en septembre au lieu de l‘amélioration escomptée, traduisant une visibilité incertaine pour les prochains mois, montrent mardi les résultats de l‘enquête mensuelle de l‘institut ZEW.

Son indice ressort à 0,5 pour le mois en cours, comme le mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une remontée à 2,5.

Egalement inférieur aux attentes, le sous-indice mesurant les conditions actuelles a reculé à 55,1 contre 57,6, à comparer à un consensus de 56,0.

Des signaux économiques contradictoires en Allemagne et à l‘étranger “compliquent les anticipations pour les prochains mois”, a déclaré Achim Wambach, président du ZEW, dans un communiqué.

L‘enquête vient s‘ajouter à une série d‘indicateurs décevants qui suscitent des interrogations pour le reste de l‘année alors que l‘Allemagne est confrontée aux retombées du vote britannique en faveur du “Brexit” et à un ralentissement de la demande pour ses exportations hors Union européenne.

Les exportations ont chuté en juillet, les commandes industrielles ont tout juste progressé et la production a accusé sa plus forte baisse en près de deux ans.

Jennifer McKeown, économiste senior chez Capital Economics, juge inquiétant que le moral des investisseurs ne se soit pas redressé alors que les inquiétudes liées au Brexit se sont nettement atténuées après le choc du référendum du 23 juin.

“Le fait que l‘indice soit à peine positif signifie que les investisseurs ne sont qu‘une petite majorité à anticiper une amélioration des conditions économiques sur les six prochains mois”, ajoute-t-elle.

Achim Wambach a dit s‘attendre à ce que la situation économique reste favorable sur cette période, grâce à l‘amélioration des conditions d‘activités dans l‘UE.

L‘économie allemande a enregistré une croissance de 0,4% au deuxième trimestre, un bon chiffre au regard des anticipations de franche décélération après le bond de 0,7% du premier trimestre.

Le gouvernement prévoit une croissance de 1,7% sur l‘ensemble de l‘année, qui ralentirait ensuite à 1,5% en 2017.

Plus pessimiste, l‘institut de conjoncture DIW s‘attend à une croissance pratiquement divisée par deux l‘an prochain, sous l‘effet du Brexit et d‘une baisse des exportations.

L‘enquête de l‘institut ZEW a été effectuée entre le 29 août et le 12 septembre auprès de 205 analystes et investisseurs. (Caroline Copley et Michelle Martin, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below