19 juillet 2016 / 17:01 / il y a un an

BOURSE-Netflix chute lourdement après le ralentissement de sa croissance

19 juillet (Reuters) - Netflix a perdu jusqu‘à 14% en début de séance mardi sur le Nasdaq après des chiffres inférieurs aux attentes en matière de recrutement de nouveaux abonnés au deuxième trimestre, un ralentissement qui semble devoir se poursuivre.

A 16h45 GMT, le titre abandonne 13,77% à 85,20 dollars.

Au moins 20 intermédiaires ont abaissé leur objectif de cours sur la valeur, la révision la plus sévère étant celle de BMO Capital Markets, qui a ramené le sien de 115 à 85 dollars.

Le titre Netflix est actuellement valorisé 143 fois le bénéfice attendu, contre 28 fois pour Facebook et 20 fois pour Alphabet, la maison mère de Google, selon Thomson Reuters StarMine.

Un seul intermédiaire, UBS, a abaissé sa recommandation, d’“acheter” à “neutre”.

Certains analystes estiment toutefois que le groupe américain de vidéo par internet devrait renouer avec une croissance soutenue l‘an prochain, une fois dissipé l‘impact de la hausse de ses tarifs.

Netflix a en effet entrepris ces derniers mois de relever le prix de ses abonnements d‘un ou deux dollars par mois, un processus qui devrait se poursuivre jusqu‘en novembre selon la direction.

Le groupe, qui compte 78 millions d‘abonnés dans plus de 190 pays, prévoit 300.000 abonnés supplémentaires aux Etats-Unis sur le trimestre en cours, soit moins de la moitié des 774.000 nouveaux abonnements attendus en moyenne par les analystes selon le cabinet spécialisé FactSet StreetAccount.

Il table sur deux millions de nouveaux abonnés hors du marché américain sur juillet-septembre, là encore bien moins que le consensus, qui donnait 2,85 millions.

Sur avril-juin, les nouveaux abonnés ont été 1,7 million, soit 800.000 de moins que prévu, ce que Netflix a expliqué par la publicité négative qu‘a représenté le traitement médiatique de ses hausses tarifaires.

Par ailleurs, les analystes, comme la société, estiment que les Jeux olympiques de Rio en août devraient freiner le recrutement de nouveaux abonnés.

JPMorgan estime toutefois que les changements tarifaires devraient permettre à Netflix de croître et d‘améliorer sa rentabilité en 2017.

Sur 43 analystes qui suivent Netflix, 24 sont à l‘achat, 14 à “conserver” et cinq à la vente.

“Le passage à vide du titre constitue une bonne opportunité d‘achat pour le long terme, le développement international de Netflix et les investissements dans les contenus n‘ayant pas encore porté leurs fruits”, estime Canaccord Genuity.

A la clôture de lundi, l‘action Netflix accusait un repli de 26% par rapport à son record historique inscrit en décembre à 133,27 dollars.

Supantha Mukherjee à Bangalore; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below