31 mai 2016 / 10:27 / il y a un an

BOURSE-Rocket Internet recule en Bourse, sa croissance a ralenti

BERLIN, 31 mai (Reuters) - L‘action Rocket Internet recule de plus de 5% mardi en fin de matinée après que le géant allemand du commerce en ligne a fait état d‘un ralentissement de la croissance de son chiffre d‘affaires au premier trimestre.

Malgré la réduction des pertes moyennes des entreprises dans lesquelles la société a investi, le creusement de celle d‘HelloFresh, la plus importante figurant dans le portefeuille de Rocket, est une source d‘inquiétude, ont noté des courtiers.

HelloFresh, qui livre des paniers garnis commandés en ligne et contenant les ingrédients nécessaires à la préparation de repas, avait reporté en novembre dernier son projet d‘introduction, citant un marché actions difficile.

Des sources avaient dit à l‘époque que les investisseurs estimaient l‘entreprise surévaluée.

Fin avril, les interrogations sur la valeur des entreprises de Rocket ont été ravivées après que le fonds d‘investissement suédois Kinnevik a fortement revu en baisse la valorisation de Global Fashion Group (GFG), un distributeur de prêt à porter en ligne détenu en partie par le groupe allemand.

Vers 10h15 GMT, le Rocket perdait 5,18% à 21,135 euros alors que l‘indice regroupant les valeurs technologiques européennes perdait 0,15%.

Sous le coup notamment de la chute de 14,5% du titre fin avril, provoquée par les déclarations de Kinnevik, l‘action Rocket est en repli de près de 25% depuis le début de l‘année après -45,05% en 2015.

Rocket a dit que ses 12 plus grosses entreprises avaient réduit en moyenne leur perte de 23% sur les trois premiers mois de l‘année.

Le groupe a expliqué le creusement des pertes chez HelloFresh par la poursuite des investissements consentis dans les dépôts et la publicité.

“Nous allons dans la bonne direction vers le chemin de la rentabilité”, a déclaré lors d‘une conférence téléphonique Oliver Samwer, fondateur et président du directoire de Rocket.

Le groupe s‘est engagé à rendre trois de ses “start-up” rentables d‘ici la fin de 2017.

Le chiffre d‘affaires du groupe a augmenté de 34% sur les trois premiers mois de l‘année, à 532 millions. En 2015, la hausse des ventes avait été de 69%. (Emma Thomasson; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below