16 décembre 2015 / 15:21 / dans 2 ans

LEAD 1-Vallourec-Des "efforts" seront demandés sur le dividende-Macron

* Le groupe doit faire face à la crise de ses marchés pétroliers

* Des efforts seront demandés aux actionnaires-Macron

* Les salaires des dirigeants sont également ciblés

* Macron rencontrera le président de Vallourec la semaine prochaine (Actualisé avec précisions, contexte)

PARIS, 16 décembre (Reuters) - Des “efforts” seront demandés aux actionnaires de Vallourec en matière de dividendes pour aider le groupe à faire face à la crise de ses marchés, a déclaré mercredi le ministre de l‘Economie Emmanuel Macron.

Le producteur de tubes sans soudure en acier, pénalisé par la baisse des investissements des compagnies pétrolières, a vu ses résultats chuter de façon continue au cours des derniers trimestres et a estimé début novembre que ses conditions de marché ne devraient pas s‘améliorer à court terme.

“Des efforts seront demandés aux dirigeants du groupe en termes de salaires, des efforts seront demandés aux actionnaires en termes de dividendes, et surtout des efforts industriels pour trouver une voie de sortie”, a dit Emmanuel Macron à l‘Assemblée nationale, précisant qu‘il rencontrerait la semaine prochaine le président du directoire de Vallourec, Philippe Crouzet.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendent en moyenne un dividende de 0,28 et 0,30 euro par action pour 2015 et 2016 contre 0,81 euro pour 2014.

Vallourec avait annoncé en avril son intention de réduire d‘un tiers la capacité de ses tuberies européennes d‘ici 2017, de trouver un partenaire majoritaire pour son aciérie française de Saint-Saulve (Nord) et de réduire ses coûts fixes partout dans le monde.

Ces mesures devant le conduire à supprimer environ 2.000 postes, dont les trois quarts en Europe, le groupe avait précisé que 900 postes seraient concernés en France (dont 350 à Saint-Saulve) et 600 en Allemagne et qu‘il souhaitait “minimiser les départs contraints”.

“Sur l‘aciérie de Saint-Saulve, nous continuerons à nous battre pour qu‘il y ait des repreneurs industriels qui viennent au tour de table aux côtés de Vallourec. Ce travail continue, il sera mené à son terme”, a dit Emmanuel Macron mercredi.

Il a ensuite souligné que le secteur européen de l‘acier souffrait actuellement d‘une “concurrence extrêmement brutale” de la part de la Chine, “qui inonde le marché européen en baissant les coûts”.

“Nous devons avoir une réponse (au niveau européen) en termes d‘anti-dumping vis-à-vis des Chinois, nous ne pouvons pas laisser l‘acier européen se faire progressivement détruire par les importations chinoises à bas coûts.”

Personne n‘était disponible dans l‘immédiat chez Vallourec pour commenter les déclarations d‘Emmanuel Macron.

Selon les données Thomson Reuters, l‘Etat français est actionnaire du groupe à hauteur de 7,3% à travers Bpifrance (5,2% du capital) et la Caisse des dépôts (2,1%).

L‘action Vallourec progressait de 6,14% à 8,52 euros vers 16h05. Le secteur européen de l‘énergie avançait au même moment de 0,9% malgré la volatilité des cours du pétrole, des gérants et des analystes pariant sur un rebond du prix du baril l‘an prochain.

Voir aussi :

ANALYSE-BOURSE-Vallourec, lanterne rouge du SBF 120, jouera gros aux US en 2016 (Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below