15 décembre 2015 / 08:39 / il y a 2 ans

LEAD 2-Sanofi échange Merial et l'OTC de Boehringer,le marché applaudit

* Sanofi en négociations exclusives avec le groupe allemand

* Merial valorisé 11,4 mds, la santé grand public de Boehringer 6,7 mds

* Boehringer verserait un montant brut de 4,7 milliards

* Une opération neutre en 2017, relutive ensuite

* Le titre gagne 5%, en tête du CAC 40 (Actualisé avec commentaires d‘analystes, syndicat, réaction en Bourse)

par Noëlle Mennella

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Sanofi négocie un échange d‘actifs de plus de 20 milliards d‘euros avec le groupe allemand Boehringer Ingelheim qui doit lui permettre de sortir de la santé animale où les synergies sont faibles et de se renforcer sur le marché très porteur des médicaments sans ordonnance.

La nouvelle, qui permettrait au laboratoire français de devenir le leader mondial de la santé grand public, fait bondir l‘action Sanofi mardi à la Bourse de Paris. Le titre gagne 5% à 78,4 euros à 12h20 et signe la plus forte hausse de l‘indice CAC 40 (+2%).

Dans le cadre de la transaction envisagée, Merial, le pôle de santé animale de Sanofi, est valorisé 11,4 milliards d‘euros et l‘activité de santé grand public de Boehringer Ingelheim 6,7 milliards d‘euros.

L‘opération, dont la clôture est envisagée au dernier trimestre 2016, donnerait ainsi lieu de la part de Boehringer au paiement d‘un montant brut de 4,7 milliards d‘euros.

Sanofi afficherait dans le secteur de la santé grand public des ventes pro forma d‘environ 5,1 milliards d‘euros en 2015 et une part de 4,6% d‘un marché mondial qui pèse près de 100 milliards d‘euros et croît de 4% à 5% par an.

Si la transaction aboutit, Sanofi mettrait notamment la main sur l‘antispasmodique Buscopan, le laxatif Dulcolax, les multivitamines Pharmaton, les antitussifs Mucosalvan et Bisolvon ainsi que sur le traitement des maux de gorge Lysopaïne.

L‘opération aurait un effet neutre sur le bénéfice net par action des activités en 2017 et un effet relutif par la suite, pronostique Sanofi, qui compte affecter une partie de ces revenus à des rachats d‘actions.

“L‘opération est positive car elle clarifie la position de Sanofi vis-à-vis de Merial, qu‘elle ne limite pas le volant d‘acquisitions à venir du groupe et qu‘elle ne provoque pas de dilution du BPA”, souligne un analyste qui a requis l‘anonymat.

Chez Invest Securities, Martial Descoutures observe que l‘annonce de cet échange d‘actifs “enlève une incertitude qui planait depuis l‘annonce de la revue stratégique” de Sanofi début novembre, quand Sanofi avait évoqué une possible cession de Merial.

“Nous allons pouvoir nous refocaliser en 2016 sur le pipeline et l‘évolution de la franchise diabète”, ajoute-t-il.

L‘annonce des négociations exclusives entre Sanofi et Boehringer Ingelheim inquiète cependant les syndicats de Sanofi.

“La préoccupation majeure concerne l‘emploi, et plus particulièrement en région lyonnaise ou des incertitudes pèsent lourdement sur les employés du siège monde de Merial à Lyon, soit plus de 600 personnes”, dit un représentant de la CFDT, premier syndicat du groupe.

Dans son communiqué, Sanofi déclare sans plus de précision qu‘il “attachera une attention particulière aux questions sociales”.

Le communiqué :

bit.ly/1P4xlCJ

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below