29 octobre 2015 / 09:09 / dans 2 ans

LEAD 1-Nokia et Alcatel-Lucent bondissent en Bourse après leur T3

* Nokia va distribuer un dividende exceptionnel de 4 mds

* Avance d‘un an son objectif de synergies

* Sa marge d‘exploitation réseaux supérieur aux attentes

* La marge brute d‘Alcatel-Lucent progresse de 50 pdb, à 34,5%

* Nokia et Alcatel-Lucent parmi les plus fortes hausses boursières en Europe (Actualisé avec réaction en Bourse et commentaire)

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Jussi Rosendahl

PARIS/HELSINKI, 28 octobre (Reuters) - Alcatel-Lucent et Nokia figurent parmi les plus fortes progressions boursières en Europe jeudi matin après la publication de leurs résultats trimestriels, le marché saluant la performance du finlandais et les perspectives liées à la fusion avec l‘équipementier franco-américain.

Nokia, le numéro trois mondial des équipements de réseaux télécoms, a annoncé le versement d‘un dividende exceptionnel à la suite de résultats trimestriels meilleurs que prévu et il a en outre avancé d‘un an son objectif de synergies dans l‘optique du rachat d‘Alcatel-Lucent.

“C‘est une publication excellente de la part de Nokia, et cerise sur le gâteau, il va y avoir un dividende exceptionnel. L‘action de Nokia ne pouvait que réagir positivement”, commente un trader en poste à Paris.

De son côté, Alcatel-Lucent a fait état d‘une amélioration de ses marges au troisième trimestre, porté par ses économies et les effets de son plan de redressement “Shift”, et s‘est dit confiant dans la réalisation de son rapprochement avec Nokia, qui devrait être réalisé au premier trimestre 2016.

“La publication d‘Alcatel est assez faible, surtout si on la compare à celle de Nokia. On se dit que la fusion avec Nokia va vraiment faire du bien à Alcatel”, relève un autre trader parisien.

En Bourse, les deux titres bondissent et figurent sur le podium des hausses de l‘indice Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes.

PROFITABILITÉ EXCELLENTE POUR NOKIA DANS LES RÉSEAUX

A 09h56, l‘action Nokia gagne 9,55% à la Bourse d‘Helsinki quand le titre Alcatel-Lucent avance de 9,06% à 3,598 euros. Au même instant, le Stoxx 600 est en baisse de 0,05%.

Nokia a indiqué qu‘il distribuerait environ quatre milliards d‘euros à ses actionnaires dans les prochaines années et le finlandais, qui a obtenu ce mois-ci le feu vert des autorités au rachat d‘Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d‘euros, pense désormais atteindre en 2018, contre 2019 précédemment, son objectif de 900 millions d‘euros de synergies.

En outre, le bénéfice d‘exploitation de la division réseaux au troisième trimestre a atteint 391 millions d‘euros, soit 13,6% du chiffre d‘affaires, contre un bénéfice de 297 millions d‘euros et une marge de 10,2% attendus par les analystes.

“Même si les ventes (de Nokia, NDLR) ont reculé, la profitabilité dans les réseaux a été excellente. La performance en Chine a été particulièrement bonne”, considère Mikael Rautanen, analyste chez Inderes Equity Research.

Alcatel-Lucent a, lui, vu son chiffre d‘affaires atteindre 3,429 milliards d‘euros au troisième trimestre, en hausse de 5% en données publiées mais en recul de 6% à taux de change constant, et sa marge brute progresser de 50 points de base à 34,5%.

Les économies de coûts fixes s‘établissent à 126 millions d‘euros pour le trimestre, portant les économies de coûts fixes cumulées à 872 millions d‘euros, ce qui représente plus de 90% de l‘objectif fixé pour 2015.

La marge opérationnelle ajustée s‘établit à 6,2% des revenus, comparé 5,2% l‘an passé à la même période, soutenu par la profitabilité du segment “Coeur de réseaux”, en hausse de 90 points de base (pdb) à 9,4% tandis que le segment “Accès” a atteint une marge d‘exploitation ajustée de 4,6%, son plus haut niveau de rentabilité, tous trimestres confondus depuis le lancement du Plan Shift.

En revanche, la société a accusé une perte nette part du groupe de 206 millions d‘euros, contre un déficit de 18 millions un an plus tôt, pénalisé par une charge non cash de dépréciation du goodwill liée à ASN (Alcatel Submarine Networks), que le groupe compte garder en tant que filiale en propriété exclusive.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait en moyenne sur un chiffre d‘affaires de 3,525 milliards d‘euros, une marge brute de 34,1% et un résultat net de 94,5 millions d‘euros. (Avec Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below