30 janvier 2015 / 12:12 / il y a 3 ans

LEAD 1-BT investit dans la fibre pour boucler sa transformation

LONDRES, 30 janvier (Reuters) - BT a franchi une nouvelle étape de sa mue vendredi en annonçant un programme d‘investissement dans la fibre optique, parallèlement à la préparation des prochaines enchères des droits de retransmission de la Premier League de football et du rachat annoncé de l‘opérateur mobile EE.

L‘ex-monopole britannique des télécommunications a également mis de l‘ordre dans ses finances en concluant un nouvel accord sur le financement des retraites de ses salariés, un régime en déficit de sept milliards de livres (9,3 milliards d‘euros).

Le groupe, créé il y a 169 ans, versera deux milliards de livres à son fonds de retraites sur les trois ans à venir, contre 2,6 milliards sur les trois précédentes.

Les gestionnaires du fonds ont en effet pris acte de l‘amélioration des perspectives financières du groupe, qui autorise un allongement de la durée des paiements.

A la Bourse de Londres, l‘action BT perdait 2,2% à la mi-journée, après avoir pris près de 7% depuis le 1er janvier. Les investisseurs sont d‘autant plus enclins à prendre des bénéfices que pour BT, l‘actualité des prochaines semaines devrait être dominée par le coût des droits de la Premier League.

Les enchères pour l‘obtention de ces droits devraient en effet opposer le groupe à Sky le mois prochain.

BT, qui a également publié des résultats trimestriels conformes aux attentes, a expliqué vendredi vouloir renforcer son réseau national de fibre optique pour être en mesure d‘offrir d‘ici dix ans un débit allant jusqu‘à 500 mégabits/seconde (Mbs) dans la majeure partie du pays.

Il n‘a pas précisé le coût des investissements nécessaires.

Le réseau de fibre du groupe offre pour l‘instant un débit maximal de 76 Mbs et compte 3,7 millions d‘abonnés après un trimestre record.

Toujours dans le cadre du développement du haut débit, BT expérimentera une nouvelle technologie appelée “G.fast”, qui permet d‘augmenter le débit des réseaux traditionnels en cuivre.

Dans le mobile, un marché duquel il est sorti en 2001, BT a engagé des négociations avec Orange et Deutsche Telekom pour leur racheter EE, leur coentreprise en Grande-Bretagne, pour 12,5 milliards de livres sterling (16,6 milliards d‘euros).

Le directeur général de BT, Gavin Patterson, a déclaré que les procédures de “due diligence” sur EE progressaient mais s‘est refusé à dire quand le rachat pourrait être signé. (Kate Holton; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below