2 janvier 2015 / 21:38 / il y a 3 ans

LEAD 2-Wall Street stable pour sa première séance de l'année

* Des indicateurs décevants ont pesé sur la tendance

* Les indices avaient fini 2014 sur des gains solides

* Le Dow a pris 0,06%, le S&P a cédé 0,03%, le Nasdaq a perdu 0,2%

* Sur la semaine, le Dow a perdu 1,2%, le S&P 1,5%, le Nasdaq 1,7% (Actualisé avec Weight Watchers, pétrole, dollar et Treasuries)

par Ryan Vlastelica et Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 2 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note stable vendredi pour sa première séance de l‘année, les investisseurs ayant hésité à reprendre leurs achats après la publication dans la journée d‘indicateurs de conjoncture inférieurs aux attentes.

Wall Street a terminé sur des gains solides au quatrième trimestre et sur l‘année 2014, mais un recul généralisé mercredi a poussé l‘indice S&P 500 en territoire négatif pour le seul mois de décembre. Sur l‘ensemble de l‘année 2014, le Dow Jones a progressé de 7,52%, le S&P 500 de 11,39% et le Nasdaq de 13,4%.

Le S&P est à environ 1% d‘un record historique de clôture et, dans un contexte d‘ajustements de positions de fin d‘année, les investisseurs se demandent si ces niveaux sont justifiés, d‘autant que la “saison” des résultats débute au milieu du mois.

“Je me sentirais beaucoup mieux si le marché était, disons, 20% plus bas”, dit Joshua Brown (Fusion Analytics à New York).

L‘indice Dow Jones a gagné 9,92 points, soit 0,06%, à 17.832,99 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,70 point, soit 0,03%, à 2.058,20. Le Nasdaq Composite a cédé de son côté de 9,24 points (-0,2%) à 4.726,81 points.

Sur l‘ensemble de la semaine, le Dow Jones a perdu 1,2%, le S&P 1,5% et le Nasdaq 1,7%.

INDICATEURS DÉCEVANTS

Sur le plan de la conjoncture aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont reculé de manière inattendue en novembre, de 0,3%, pour la première fois depuis juin.

De même, la croissance manufacturière a ralenti en décembre, à son rythme le plus faible depuis juin, selon l‘Institute for Supply Management (ISM), et depuis janvier, selon l‘indice des directeurs d‘achats de Markit.

La chute de 50% des cours pétroliers depuis juin a été l‘un des faits marquants de l‘année 2014 et restera un élément clé de l‘orientation du marché, au moins en ce début d‘année. Le brut a affiché sa 13e semaine dans le rouge, sur les 14 dernières, à des niveaux que l‘on n‘avait plus vus depuis 2009. L‘indice de l‘énergie a pris 0,4% à l‘issue d‘une séance volatile.

Les cours du pétrole ont terminé en baisse sur le marché new-yorkais Nymex à l‘issue d‘une séance dominée par des ajustements de positions et la quête d‘un cours plancher. Le baril de brut léger américain (WTI) a perdu 58 cents à 52,69 dollars et le Brent a reculé de 91 cents à 56,42 dollars.

LE DOLLAR GRIMPE FACE À L‘EURO

Dans le compartiment énergétique précisément, Linn Energy a fait un bond en avant de 12,04%, alors que l‘action était en forte baisse en avant-Bourse. La société a annoncé une réduction de 53% de son budget d‘investissement cette année en raison de la baisse des prix pétroliers.

General Motors, qui a annoncé jeudi, alors que Wall Street était fermée pour le Nouvel An, trois nouveaux rappels portant sur 83.572 véhicules au total, en raison d‘un risque de défaut du système de démarrage, a reculé de 0,2%.

Weight Watchers, dont les ventes ont touché leur plus bas niveau en quatre ans, a encore perdu plus de 13%. Le titre a cédé près du quart de sa valeur au cours des huit dernières séances, sans raison évidente.

Sur le marché des changes, l‘euro a encore perdu du terrain dans la perspective que la Banque centrale européenne (BCE) fasse rapidement marché la planche à billets.

Le dollar a atteint un pic de quatre ans et demi face à l‘euro, à 1,2002, après des commentaires du président de la BCE Mario Draghi dans un journal allemand soulignant les divergences entre les politiques monétaires européennes et américaine.

Quant aux obligations américaines du Trésor, elles ont progressé, ramenant le rendement du papier à 10 ans à 2,114%, près de ses plus bas niveaux en deux semaines. (Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below