for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Coronavirus/Dette: Réunion vendredi des ministres des finances du G7

WASHINGTON/TOKYO (Reuters) - Les ministres des finances du G7 devraient annoncer vendredi leur soutien à l’extension d’un programme d’allègement de la dette visant à aider les pays les plus pauvres à faire face à la pandémie de coronavirus, ont indiqué trois sources informées de la question.

Le département du Trésor américain qui accueillera la réunion des ministres des finances du G7. Les ministres devraient annoncer vendredi leur soutien à l'extension d'un programme d'allègement de la dette visant à aider les pays les plus pauvres à faire face à la pandémie de coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Brian Snyder

Les ministres du Groupe des Sept (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Canada) doivent se réunir par téléconférence vendredi pour discuter de l’évolution de l’économie mondiale et de l’impact du nouveau coronavirus, qui a infecté près de 32 millions de personnes dans le monde et en a tué environ 977 000.

Bien que le Fonds monétaire international (FMI) ait plaidé en faveur d’une prolongation d’un an jusqu’en 2021 du délai du programme d’allégement de la dette, les ministres du G7 sont susceptibles de soutenir une prolongation initiale de six mois, selon les sources.

“Il y a un soutien pour une prolongation de six mois, et il y aura une discussion sur la question de la restructuration de la dette”, a déclaré l’une des sources.

Le soutien des ministres des finances du G7 à une prolongation du moratoire sur la dette jusqu’en juin 2021 contribuerait à faciliter la prise de décision par le G20.

Les ministres des finances du G20 doivent se réunir le 14 octobre, mais la décision sera probablement adoptée officiellement par les dirigeants du G20 lors de leur sommet de novembre.

Les ministres du G7 devraient également discuter de la viabilité à long terme de la dette des pays les plus pauvres qui étaient paralysés par des niveaux d’endettement élevés avant même que la pandémie ne frappe, ont indiqué les sources.

Les discussions reflètent une prise de conscience croissante au sein de la communauté internationale que certains de ces pays pourraient avoir besoin d’une restructuration de leur dette, ajoute-t-on de même source.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu du département du Trésor américain qui accueillera la réunion.

Le ministre japonais des finances, Taro Aso, s’est refusé à tout commentaire.

Andrea Shalal, Leika Kihara, Takaya Yamaguchi et Leigh Thomas; version française Camille Raynaud

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up