for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Valneva en discussions "très avancées" pour vendre son vaccin anti-COVID-19

Le fabricant français de vaccins Valneva, qui vient de nouer un accord avec les autorités britanniques pour son candidat-vaccin anti-COVID-19, est en discussions "très avancées" avec un autre client potentiel, a déclaré son directeur financier à Reuters. /Photo prise le 10 avril 2020/REUTERS/Dado Ruvic

PARIS (Reuters) - Le fabricant français de vaccins Valneva, qui vient de nouer un accord avec les autorités britanniques pour son candidat-vaccin anti-COVID-19, est en discussions “très avancées” avec un autre client potentiel, a déclaré son directeur financier à Reuters.

Valneva prévoit de commencer les essais cliniques sur son candidat-vaccin, baptisé VLA2001, à la fin de l’année. En cas de succès, une première autorisation de mise sur le marché pourrait être accordée au second semestre 2021.

Le groupe a dit en juillet à Reuters discuter avec l’Union européenne, sans plus de détails.

Son directeur financier David Lawrence est allé un peu plus loin ce mardi en déclarant: “nous pensons qu’au moins une de nos série de discussions est très avancée”.

Valneva a annoncé la semaine dernière la signature d’un partenariat avec le gouvernement britannique pour la fourniture d’un maximum de 190 millions de doses de son candidat-vaccin contre le COVID-19 sur une période de cinq ans.

“En 2022, nous serons capables de produire 200 millions de doses, voire davantage”, a dit mardi David Lawrence.

“Il y a un scénario dans lequel un gros client achèterait une grande quantité. On peut aussi imaginer une série d’accords de moindre ampleur. A titre personnel, je pense que la piste la plus vraisemblable est une combinaison des deux.”

Matthias Blamont; version française Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up