July 31, 2020 / 10:34 AM / 5 days ago

Nokia grimpe en Bourse après une hausse surprise du bénéfice au T2

HELSINKI/STOCKHOLM, 31 juillet (Reuters) - L’équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé vendredi une hausse inattendue de son bénéfice ajusté au deuxième trimestre après avoir entrepris de réduire ses activités à plus faibles marges, faisant ainsi s’envoler son cours du Bourse.

La réduction de ces activités et le fait de ne pas remporter de contrats de radio 5G sur le marché chinois très concurrentiel a permis à Nokia de relever ses perspectives de bénéfices pour 2020 alors que le nouveau directeur général du groupe, Pekka Lundmark, doit prendre ses fonctions ce week-end.

Nokia a fait état d’un bénéfice ajusté sur la période d’avril à juin de 0,06 euro par action contre 0,05 euro il y a un, dépassant le consensus de 0,03 euro établi par Refinitiv.

Le groupe a également revu à la hausse sa prévision de bénéfice ajusté par action pour 2020 qui devrait être compris entre 0,20 et 0,30 euro contre une fourchette de 0,18 à 0,28 euro attendue auparavant.

A la Bourse d’Helsinki, l’action Nokia grimpait à la mi-journée de 13,68%, signant la plus forte hausse du Stoxx 600 .

Toutefois, le chiffre d’affaires trimestriel de Nokia a chuté de 11%, à 5,09 milliards d’euros, en-deçà du consensus (5,28 milliards).

Ce recul est lié à la pandémie de coronavirus dont l’impact a été estimé à 500 millions d’euros sur les revenus du premier semestre.

“Nous prévoyons que la majorité des ventes manquées au cours du trimestre à cause du COVID-19 se reporteront sur les périodes futures”, a dit l’actuel directeur général de Rajeev Suri dans un communiqué.

La baisse du chiffre d’affaires est aussi liée à l’”approche prudente” du groupe sur le marché chinois, selon Rajeev Suri, et à la réduction des activités à plus faibles marges que le dirigeant n’a pas détaillé.

Le nouveau directeur général Pekka Lundmark devra prendre des décisions cruciales afin que Nokia trouve un équilibre entre l’amélioration de la rentabilité et les gains de parts de marchés.

En terme de chiffre d’affaires, le groupe finlandais est dépassé par le chinois Huawei mais il reste devant le suédois Ericsson. (Anne Kauranen et Supantha Mukherjee, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below