for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les ventes d'Alphabet reculent pour la première fois en 16 ans

SAN FRANCISCO (Reuters) - Alphabet, la maison mère de Google, a fait état jeudi de ventes trimestrielles en recul pour la première fois depuis son entrée en Bourse il y a 16 ans.

Alphabet, la maison mère de Google, a fait état jeudi de ventes trimestrielles en recul pour la première fois depuis son entrée en Bourse il y a 16 ans. /Photo prise le 12 avril 2020/REUTERS/Dado Ruvic

Le déclin de 2% est cependant moins marqué qu’attendu, alors que de nombreux annonceurs ont continué d’utiliser les outils publicitaires du moteur de recherche pour toucher des consommateurs confinés chez eux pour cause de pandémie de coronavirus.

L’action d’Alphabet est restée à peu près stable à 1.538,37 dollars après la publication des résultats trimestriels, contre environ 1.525 dollars cette année avant le début de la crise sanitaire.

Avec ses outils pour la plupart gratuits de recherche en ligne, de téléconférence et de visionnage de vidéos en ligne, Google a pris une part encore plus prépondérante dans la vie de nombreux consommateurs pendant le confinement instauré dans de nombreux pays, qui a rendu les populations dépendantes à internet pour travailler et se divertir.

Mais les annonceurs utilisant les services de Google ont licencié en masse et réduit leurs coûts pour tenter de compenser l’impact économique de la crise sanitaire, et les budgets publicitaires ont souvent été les premiers tronqués, en particulier par des clients importants dans le domaine du tourisme.

Google a semblé toutefois mieux géré le ralentissement de l’économie américaine qu’auparavant, la crise sanitaire ayant rendu internet plus attractif pour les annonceurs que la télévision et la radio.

“Ce trimestre, nous avons vu de premiers signes d’une stabilisation, alors que les utilisateurs ont repris une activité commerciale en ligne”, a déclaré jeudi à des analystes le directeur général d’Alphabet, Sundar Pichai. “Bien sûr, le climat économique reste fragile”, a-t-il ajouté.

Alphabet a dégagé au deuxième trimestre 38,3 milliards de dollars, en baisse de 2% sur un an et avec une marge opérationnelle à 17% contre 24% il y a un an.

Les analystes tablaient sur un chiffre de 37,37 milliards selon les données IBES de Refinitiv.

Les ventes ont décliné pour la première fois depuis l’entrée en Bourse de la compagne en 2004. Il s’agit de leur pire résultat depuis la hausse de 2,9% durant la crise financière de 2009.

Environ 66% du chiffre d’affaires d’Alphabet est venu des recherches sur Google et des publicités sur YouTube.

Le groupe s’est ajusté en ralentissant la progression de ses dépenses, avec une hausse de 7% sur un an à 31,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, contre une hausse de 12% un trimestre plus tôt.

Paresh Dave, avec Munsif Vengattil à Bangalore; version française Henri-Pierre André et Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up