April 22, 2020 / 12:29 PM / 4 months ago

GESTION-Encore plusieurs mois compliqués en vue sur les marchés-Natixis IM

PARIS, 22 avril (Reuters) - Après avoir anticipé de manière excessive et précipitée un rebond économique rapide et vigoureux, les marchés financiers reviennent à la réalité et doivent se préparer à traverser des turbulences pendant encore plusieurs mois, dit-on chez Natixis Investment Managers.

“Le scénario d’une récession profonde mais relativement brève suivie d’une reprise en V qui était largement anticipé récemment encore paraît désormais peu réaliste”, a déclaré mercredi David Lafferty, économiste de la société de gestion, lors d’une conférence téléphonique.

Si la courbe des contaminations s’aplatit, la pandémie de coronavirus n’a pas dit son dernier mot, notamment aux Etats-Unis, et la sortie du confinement ne pourra être que graduelle, selon lui.

“Le rebond viendra mais il ne sera certainement pas aussi vigoureux que ce qui était attendu”, a-t-il dit.

Si l’activité a repris en Chine, elle n’a pas retrouvé ses niveaux du dernier trimestre 2019 et risque d’être freinée par l’absence de débouchés en raison des mesures de confinement toujours en vigueur chez ses partenaires commerciaux, a-t-il poursuivi.

Après la crise, les entreprises devront consolider leur bilan et les ménages devront reconstituer leur épargne, ce qui pèsera à la fois sur les dépenses d’investissement et sur la consommation, a-t-il dit.

Les révisions à la baisse des prévisions de croissance de l’économie et des bénéfices des entreprises devraient en outre se poursuivre, selon la société de gestion.

“Les marchés ont sous-estimé les risques et vont être rappelés à la réalité, avec sans doute encore deux à six mois compliqués devant nous”, a dit Esty Dwek, responsable des stratégies de marché chez Natixis IM Solutions, lors de la même conférence.

Elle aussi se dit persuadée qu’un rebond viendra mais prévient que la situation sera plus difficile pour certains compartiments industriels.

“Des secteurs comme les transports et les loisirs auront du mal à se relever, c’est certain”, a-t-elle dit.

“D’autres comme de larges pans de la technologie et de la santé s’en sortiront mieux et devraient en outre être portés par des facteurs structurels après la crise”, a-t-elle ajouté. (Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below