for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Renault se désengage de sa coentreprise avec Dongfeng, nouvelle stratégie en Chine

Les constructeurs automobiles française Renault et chinois Dongfeng ont annoncé mardi par deux communiqués distincts mettre fin à leur coentreprise en Chine Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC). /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les constructeurs automobiles français Renault et chinois Dongfeng ont annoncé mardi par deux communiqués distincts mettre fin à leur coentreprise en Chine Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC).

Le groupe Renault a précisé que sa participation de 50% dans DRAC serait transférée à Dongfeng et que sa nouvelle stratégie sur le marché chinois consisterait à recentrer ses activités sur les véhicules utilitaires et les véhicules électriques.

Parallèlement, les deux groupes poursuivront leur coopération avec Nissan, notamment sur les moteurs de nouvelle génération.

“Cette nouvelle stratégie pour la Chine consolidera les avantages concurrentiels de Renault afin de maintenir une présence long terme sur le marché chinois et de maximiser les synergies avec Nissan dans le cadre du nouveau concept de ‘leader-follower’ de l’Alliance”, précise Renault dans son communiqué.

Cette restructuration se traduisant par le désengagement de Renault de sa coentreprise chinoise est l’aboutissement d’une négociation à l’amiable, souligne Dongfeng dans son communiqué.

Sur l’ensemble de l’année 2019, la coentreprise n’a commercialisé que 18.607 véhicules, un niveau très en-deçà de ses capacités qui se situent autour de 100.000 unités par an. Elle a en outre accusé une perte d’exploitation de plus de 1,5 milliards de yuans (195 millions d’euros).

Renault entend de son côté amplifier ses efforts sur l’activité de véhicules utilitaires légers en partenariat avec Brilliance China Automotive et sur l’électrique avec Jiangling Motors Corporation Group.

“Nous ouvrons un nouveau chapitre en Chine. Nous allons nous concentrer sur les véhicules électriques et les véhicules utilitaires légers, les deux principaux moteurs de la mobilité propre de demain”, a souligné François Provost, directeur des opérations de la région Chine du Groupe Renault.

Myriam Rivet et Nicolas Delame, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up