April 9, 2020 / 9:21 AM / 3 months ago

Coronavirus-Les Chinois ne s'éloignent guère, malgré l'assouplissement des restrictions

PEKIN, 9 avril (Reuters) - Les voyageurs restent frileux en Chine et ne s’éloignent guère de leur domicile, en dépit d’un assouplissement des mesures de confinement qui avaient été mises en place pour enrayer la pandémie de coronavirus.

Plutôt que de sauter dans un avion ou dans un train afin de profiter pleinement d’une liberté de mouvement tout juste retrouvée, Shan Mingyu et cinq membres de sa famille ont ainsi préféré se rendre dans une station balnéaire située tout près de chez eux, à Yixing, dans l’est de la Chine.

“Nous ne voulions pas voyager trop loin et nous ne voulions pas prendre les transports en commun”, explique l’étudiant de 22 ans, qui a passé environ un mois sous confinement en raison des mesures imposées par les autorités pour contenir le virus.

“Dans cette station balnéaire, nous avons réservé une villa pour que toute la famille puisse rester ensemble. Nous avons même apporté une bouteille d’éthanol pour désinfecter les lieux”, ajoute-t-il.

L’industrie mondiale du tourisme surveille de très près l’évolution des déplacements en Chine, où est apparu le COVID-19 en décembre, afin d’en tirer les leçons pour d’autres régions du monde, une fois la pandémie sera maîtrisée.

Le nouveau coronavirus a contaminé plus de 1,4 million de personnes dans le monde et causé la mort de 83.400 d’entre elles.

Les données des spécialistes en ligne du voyage comme Ctrip, détenu par Trip.com Group, confirment une très grande prudence pour le moment des voyageurs.

Presque tous les visiteurs des 10 principaux sites touristiques de Chine pendant le festival Qingming dédié au culte des ancêtres, qui s’est déroulé le week-end dernier, étaient des locaux, selon Ctrip.

Les revenus du tourisme liés à cette fête, durant laquelle les familles viennent nettoyer les tombes familiales et faire des offrandes, ont reculé cette année d’environ 80% par rapport à l’an dernier, le nombre de voyageurs ayant reculé pour sa part de plus de 60%, selon les données de la China Tourism Academy.

Le maintien des mesures de restrictions dans certaines régions pour éviter une deuxième vague de contagion compliquent par ailleurs les déplacements à l’intérieur de la Chine.

Sherry Shen, 29 ans, salariée dans la finance à Pékin, dont les vacances aux Philippines ont été annulées, pensait pouvoir se rabattre sur une activité de camping dans les montagnes de la province de Qinghai (nord-ouest), mais elle n’a pas pu quitter la capitale chinoise.

“Je ne peux même plus sortir de Pékin, car au retour vous serez probablement mis en isolement pendant 14 jours”, a-t-elle déclaré, ajoutant qu’au terme de son voyage, elle risquait par ailleurs de se voir refuser l’entrée aux restaurants, supermarchés et centres commerciaux.

Stella Qiu et Se Young Lee à Pékin; avec bureau de Pékin; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below