February 28, 2020 / 7:08 AM / a month ago

LEAD 1-Veolia veut croître avec la montée des enjeux environnementaux

* Nouveau programme de cessions et d’économies

* Objectifs de croissance à horizon 2023

* Résultats 2019 en nette hausse (Actualisé avec conférence téléphonique)

PARIS, 28 février (Reuters) - Veolia a présenté vendredi un plan stratégique basé sur la montée en puissance de nouveaux enjeux environnementaux après avoir enregistré des résultats en nette hausse en 2019, tirés par la croissance de ses nouveaux métiers et par ses économies.

Le numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets a précisé que son plan de quatre ans, nommé “Impact 2023”, se traduirait par des cessions représentant environ 20% de ses 16 milliards d’euros de capitaux employés - soit quelque 3 milliards - et par un nouveau programme d’économies d’un milliard d’euros au total.

“Jamais la priorité environnementale n’a été aussi forte dans le monde”, a estimé son PDG, Antoine Frérot, lors d’une conférence téléphonique. “Notre plan affiche une ambition élevée : faire de Veolia l’entreprise de référence et le premier contributeur mondial pour la transformation écologique.”

Antoine Frérot a précisé que Veolia investirait quelque 5 milliards d’euros dans de nouvelles activités et que le groupe n’envisageait pas d’acquisitions de grande taille mais plutôt des opérations petites et moyennes, représentant jusqu’à 500 millions d’euros chacune environ.

Le PDG a également indiqué que la rémunération des cadres supérieurs de Veolia serait désormais fixée en fonction de l’évolution de performances chiffrées, basées sur la raison d’être du groupe et relatives aussi bien à ses actionnaires et ses salariés qu’à son impact environnemental et sociétal.

Dans le cadre de son nouveau plan, Veolia vise pour 2023 la poursuite d’une croissance “solide” de son chiffre d’affaires, un Ebitda compris entre 4,7 et 4,9 milliards d’euros et un résultat net courant part du groupe d’environ 1 milliard, avec un dividende de 1,30 euro par action contre 1,00 euro proposé pour 2019 qui représentait une hausse de 8,7% par rapport à 2018.

DÉCHETS TOXIQUES ET RECYCLAGE DU PLASTIQUE BONDISSENT

Pour la seule année 2020, Veolia prévoit une croissance organique “solide” de ses ventes, des réduction de coûts d’au moins 250 millions d’euros, un Ebitda d’environ 4,1 milliards d’euros et un dividende “en croissance sur la trajectoire du plan 2020-2023”.

Le groupe a enregistré en 2019 un résultat net courant part du groupe de 760 millions d’euros (+13,1%), un Ebitda de 4,02 milliards (+4,7%) et un chiffre d’affaires de 27,2 mill4iards (+4,8% en données courantes, +3,2% à périmètre et change constants).

Dans le même temps, son résultat net part du groupe a bondi de 41,8% à 625 millions d’euros, en particulier grâce à une plus-value de cession.

Selon un consensus réalisé par Refinitiv, les analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 740 millions d’euros, un Ebitda de 3,9 milliards et des ventes de 26,9 milliards.

Veolia a notamment bénéficié en 2019 de l’essor de ses activités dans les déchets toxiques (+14%) et dans le recyclage des plastiques (+26%), son PDG indiquant que ce dernier segment “continuera à croître à un rythme très soutenu dans les années qui viennent”.

Il vise en outre un endettement financier net ne dépassant jamais le niveau de trois fois l’Ebitda tout au long de son plan stratégique. A fin 2019, ce ratio s’établissait à 2,7. (Benjamin Mallet, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below