February 27, 2020 / 10:02 PM / a month ago

POINT MARCHÉS-La crainte d'une pandémie entraîne une correction à Wall Street

* Le Dow Jones et le S&P-500 cèdent 4,42%, le Nasdaq recule de 4,61%

* Le S&P-500 subit sa correction la plus rapide de l’histoire

* La crainte d’une pandémie coupe l’appétit pour le risque

*

27 février (Reuters) - Les principaux indices ont fini jeudi en baisse pour la sixième journée consécutive à Wall Street, où le S&P 500 a connu sa correction la plus rapide de l’histoire, alors que la propagation rapide du coronavirus hors de Chine exacerbe les inquiétudes des investisseurs.

L’indice Dow Jones a cédé 1.190,95 points - sa plus forte baisse quotidienne - soit 4,42%, à 25.766,64. Le S&P-500 , plus large, a perdu 137,63 points, soit 4,42%, à 2.978,76, ce qui fait 12% de moins que son cours le plus haut du 19 février. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 414,3 points (-4,61%) à 8.566,48 points.

Un vent de panique a également soufflé jeudi sur les places financières européennes. L’indice large européen Stoxx 600 a cédé jusqu’à plus de 4% en séance, portant à plus de 10% ses pertes par rapport à ses récents plus hauts, en l’occurrence son record du 19 février, ce qui caractérise une correction.

L’épidémie de coronavirus apparue en Chine ne cesse de s’étendre en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis, ce qui fait craindre un impact négatif fort sur l’économie mondiale et remet en question le scénario d’un environnement demeurant favorable aux actifs risqués.

“L’épidémie de coronavirus a remplacé les guerres commerciales, provoquant la panique sur les marchés financiers mondiaux qui craignent désormais un choc sur l’économie mondiale”, résume Ritu Vohora, directeur de l’équipe actions chez M&G.

“Les niveaux records et les valorisations élevées des marchés boursiers rendent les marchés plus vulnérables aux chocs économiques et aux déceptions en matière de bénéfices”, ajoute-t-il.

“Les investisseurs ont fait un virage complet pour passer en moins d’une semaine de l’optimisme inébranlable du début de l’année à un pessimisme déclaré”, constate quant à lui l’analyste Michael Hewson (CMC Markets).

VALEURS

Les 11 indices sectoriels du S&P ont clôturé en baisse et ceux de l’immobilier, de la technologie et de l’énergie ont tous perdu plus de 5%. Les secteurs les plus performants ont été ceux de la santé et de l’industrie, qui reculent de plus de 3%.

Microsoft a perdu près de 7% après un avertissement sur les effets du coronavirus sur sa chaîne d’approvisionnement.

* Le rappel de la séance en Europe:

* A SUIVRE vendredi:

version française Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below