October 16, 2019 / 1:48 PM / a month ago

GESTION-L'or devrait continuer de briller dans les portefeuilles-OFI AM

PARIS, 16 octobre (Reuters) - L’or a atteint ses plus hauts niveaux en six ans et la tendance à l’appréciation du cours devrait se poursuivre dans les prochains mois, le métal précieux bénéficiant de plusieurs facteurs de soutien, dit-on chez OFI Asset Management.

L’or, qui s’échange actuellement autour de 1.500 dollars l’once, pourrait évoluer entre 1.900 et 2.000 dollars d’ici 18 à 24 mois et dépasser son plus haut historique à 1921,17 dollars, atteint le 6 septembre 2011, selon la société de gestion.

La tendance à la baisse de la production en l’absence de la découverte de nouveaux gisements devrait soutenir les cours, de même que les achats grandissants de la part des banques centrales émergentes, qui réduisent ainsi leur dépendance au dollar, a expliqué mercredi Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM, lors d’un point de presse à Paris.

L’élément de soutien le plus important, cependant, est le fait que les rendements ont pratiquement disparu de l’univers obligataire, a-t-il ajouté.

“L’or n’a aucun rendement mais rien, c’est mieux que moins que rien”, a-t-il expliqué. “L’or devient une source de diversification quand les taux d’intérêt réels sont négatifs.”

Le niveau élevé d’endettement des entreprises comme des Etats offre une garantie contre la remontée des taux réels, ce qui plaide pour l’intégration de l’or dans les portefeuilles, prolonge le gérant.

Le contexte de taux d’intérêt réels bas et de transition économique est favorable à l’or, qui bénéficie en outre, dans un environnement de tensions internationales, de la protection traditionnelle qu’il offre en cas de crise géopolitique, fait-on valoir chez OFI AM.

L’or n’est pas le seul à bénéficier d’un contexte porteur, d’autres métaux précieux comme l’argent, le platine et le palladium en jouissant aussi, dit Benjamin Louvet.

Ces métaux sont également utilisés dans l’industrie, notamment le palladium, qui sert dans la fabrication des pots catalytiques, souligne-t-il.

“A ce titre, les métaux précieux ont un rôle majeur à jouer dans le cadre de la transition énergétique”, dit-il.

Le prix du palladium, supérieur à celui de l’or, est soutenu en outre par la fermeture de puits en Afrique du Sud, l’un des deux producteurs mondiaux de ce métal avec la Russie, explique le gérant. (Patrick Vignal, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below