October 11, 2019 / 8:39 AM / 2 months ago

BOURSE-Publicis touche un creux de 7 ans après un nouvel avertissement

PARIS, 11 octobre (Reuters) - Publicis a touché vendredi un creux de plus de sept ans à la Bourse de Paris après un nouvel avertissement sur ses résultats qui lui a valu des commentaires sévères de la part de plusieurs analystes.

L’action perd 11,52% à 37,62 euros à 10h18, à un plus bas depuis juillet 2012. L’action accuse de loin la plus forte baisse du CAC 40, qui prend 0,58%.

Publicis a publié jeudi ses résultats du troisième trimestre avec une semaine d’avance, les assortissant d’une révision de sa prévision de croissance organique, désormais attendue en recul de 2,5 % pour 2019, contre sans grand changement précédemment.

La publication des résultats a été avancée après une note négative d’analystes qui a fait chuter l’action, a expliqué le président du directoire Arthur Sadoun, qui a succédé en 2017 à Maurice Lévy, désormais président.

Les difficultés du groupe s’expliquent notamment par la concurrence des géants d’internet comme Facebook ou Google ainsi que par la révision à la baisse des budgets publicitaires de ses plus gros clients.

Le deuxième avertissement de l’année pour le troisième publicitaire mondial lui a valu de nouvelles notes peu flatteuses, notamment de Société générale, qui passe à “conserver” contre “achat” et abaisse son objectif de cours à 45 euros contre 67 euros.

“Il y a de la valeur significative dans Publicis sur le long terme à notre avis et nous demeurons confiants quant au modèle de l’agence et à son adaptabilité mais la série de déceptions sur les revenus qui lui est propre signifie que la période de normalisation sera plus longue que nous ne l’anticipions”, lit-on dans la note de la banque française.

Macquarie a également dégradé sa recommandation sur Publicis, à “neutre” contre “surperformance”, et abaissé son objectif de cours, à 40 euros contre 60 euros.

Publicis entraîne dans sa chute l’action de son concurrent WPP, qui perd 4,03% en Bourse de Londres, la plus forte baisse du FTSE, lui-même en repli de 0,27%. (Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below