September 30, 2019 / 4:01 AM / 20 days ago

BOURSE-Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé)

 (Actualisé avec Saint-Gobain, Capgemini et EDF)
    * Variation des futures sur indice CAC 40         
    * Variation des futures sur indice Stoxx 600          
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende         
    * Le point sur les marchés européens        

    PARIS, 30 septembre (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à
la Bourse de Paris et en Europe : 
    
    * SAINT-GOBAIN           a annoncé lundi avoir atteint son
objectif de cessions annoncé pour fin 2019 avec plus de 3
milliards d'euros de cessions en chiffre d'affaires réalisées ou
signées à ce jour.             
    
    * CAPGEMINI           annonce lundi dans un communiqué
l'extension de son contrat avec l'administration fiscale
britannique pour une durée de deux ans, jusqu'en 2022.
            
    
    * EDF          a annoncé lundi que la fermeture définitive
de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin)
interviendrait le 22 février 2020 pour le premier réacteur et le
30 juin de la même année pour le réacteur n°2.             
    
    * ADOCIA           a annoncé lundi avoir engagé d'un commun
accord avec Eli Lilly         une procédure de jugement par
consentement pour conclure le litige initié par le laboratoire
américain.             
     
    * BONDUELLE           a annoncé lundi que son bénéfice net
pour l'exercice 2018-2019 s'élèverait à 72,6 millions d'euros,
contre 72,3 mlns pour 2017-2018. Le bénéfice opérationnel pour
l'exercice 2018-2019 se monte à 123,7 millions d'euros contre
123,6 mlns l'exercice précédent. La direction proposera lors de
l'assemblée générale du 5 décembre un dividende de 0,50 euro par
action, inchangé par rapport à l'année précédente.             
     
    * FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES           va payer 40 millions
de dollars (36,6 millions d'euros) d'amende à la Securities and
Exchange Commission (SEC) aux Etats-Unis pour avoir trompé les
investisseurs sur ses chiffres mensuels de vente entre 2012 et
2016, a annoncé l'autorité boursière américaine vendredi.
    
    * BARCLAYS          a accepté de payer environ 6,3 millions
de dollars (5,8 millions d'euros) à la SEC pour mettre fin aux
procédures en cours sur des accusations de recrutements illégaux
d'amis et ou de membres de la famille de hauts fonctionnaires
dans la région Asie-Pacifique dans le but de favoriser ses
activités de banque d'investissement.
    
    L'AGENDA ÉCONOMIQUE DU JOUR:             
   

  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below