September 20, 2019 / 2:21 PM / 3 months ago

Les baisses de taux d'intérêt ont un coût, dit Rosengren (Fed)

WASHINGTON, 20 septembre (Reuters) - Le président de la Banque fédérale de réserve de Boston, Eric Rosengren, qui s’est prononcé contre la baisse de taux d’intérêt décidée par la banque centrale cette semaine, a déclaré vendredi que l’économie américaine n’avait pas besoin d’un assouplissement de la politique monétaire et que celui-ci n’était pas dénué d’inconvénients.

“Un soutien monétaire accru n’est pas nécessaire pour une économie dont le marché du travail est déjà tendu et il risque de faire monter davantage les prix des actifs risqués tout en encourageant les ménages et les entreprises à accroître leur endettement”, a-t-il dit dans un communiqué expliquant sa décision.

“S’il est clair que les préoccupations liées au commerce international et à la géopolitique impliquent des risques, abaisser les taux pour répondre à l’incertitude n’est pas gratuit”, a-t-il ajouté.

La Fed a réduit son objectif de taux des fonds fédéraux (“fed funds”) de 25 points de base mercredi pour le ramener à 1,75%-2%, sa deuxième baisse en moins de deux mois, une décision votée par sept voix contre trois.

Eric Rosengren et son homologue de Kansas City, Esther George, se sont prononcés contre la baisse de taux tandis que James Bullard, le président de la Fed de St. Louis, prônait une réduction plus marquée, de 50 points de base.

Vendredi, ce dernier a justifié son vote par le fait que le secteur manufacturier américain est en “récession”.

Lindsay Dunsmuir, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below