September 18, 2019 / 4:33 PM / 3 months ago

LEAD 1-La politique monétaire ne peut pas tout, dit Villeroy (BCE)

(Actualisé avec déclaration sur le changement climatique § 6-7-8)

PARIS, 18 septembre (Reuters) - Les politiques non conventionnelles menées par les banques centrales sont efficaces mais ne peuvent à elles seules résoudre tous les problèmes qui relèvent des dirigeants politiques, a déclaré mercredi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

“Disons juste que nous avons un objectif central – la stabilité des prix – et un instrument principal pour y parvenir – le taux d’intérêt de court terme”, a-t-il expliqué dans un discours prononcé à Paris à l’occasion de la Leçon inaugurale de l’École des Affaires internationales.

“Mais depuis dix ans, et la grande crise financière, nous recourons à de nouveaux instruments : l’assouplissement quantitatif (le ‘QE’), la ‘forward guidance’ et même les taux négatifs. Ces politiques non conventionnelles ont été efficaces; elles peuvent cependant créer – à tort – l’illusion de la toute-puissance monétaire”, a-t-il ajouté.

“Face à cette situation, les dirigeants politiques – et l’un d’entre eux en particulier – ont le premier rôle: c’est à eux qu’il revient de rétablir la confiance qu’ils ont abîmée. Les politiques monétaires font leur devoir en maintenant des taux bas face à ce ralentissement, mais elles ne peuvent pas en soigner la cause.”

Il n’a pas précisé à quel dirigeant politique en particulier il faisait référence.

François Villeroy de Galhau a également estimé que la question du dérèglement climatique devait être prise en compte dans les décisions de politique monétaire.

“Nous devons, comme Christine Lagarde l’a dit au Parlement européen, intégrer le changement climatique dans la politique monétaire”, a-t-il dit.

La future présidente de la Banque centrale européenne, qui succédera début novembre à Mario Draghi, a déclaré au début du mois devant le Parlement européen que de nouveaux défis, comme le changement climatique, justifiaient un examen approfondi de la manière dont la politique monétaire est conduite. (Leigh Thomas, Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below