for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

France: Grève confirmée à EDF le 19 septembre, menace pour le 24 septembre

Les syndicats CGT, CFDT, FO et CFE-CGC du groupe EDF ont confirmé mardi leur projet de grève le 19 septembre contre le plan "Hercule", qui vise à scinder l'électricien public en deux entités d'ici à 2022. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les syndicats CGT, CFDT, FO et CFE-CGC du groupe EDF ont confirmé mardi leur projet de grève le 19 septembre contre le plan “Hercule”, qui vise à scinder l’électricien public en deux entités d’ici à 2022.

La CGT, lors d’une conférence de presse de l’intersyndicale mardi, a proposé une seconde grève le 24 septembre.

“On espère des baisses de charges le 19 septembre dans les parties nucléaire, thermique, et hydro”, a déclaré Sébastien Menesplier, secrétaire général de la CGT Mines-énergies.

“On espère arrêter le calendrier (du projet)”, a-t-il ajouté.

Le projet Hercule, à l’initiative de l’Elysée, vise à partager EDF en une partie “bleue” renationalisée intégrant le nucléaire, les actifs hydrauliques, et le transport d’électricité (RTE). La seconde partie “verte”, ouverte à des capitaux extérieurs, agrégerait les énergies renouvelables (éolien et solaire), le commerce, le réseau de distribution Enedis et les services à l’énergie Dalkia.

Sophie Louet, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up