September 9, 2019 / 5:08 PM / 11 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 17H00 GMT (09/09)

BREXIT-VERS UN NOUVEAU REJET D’ÉLECTIONS À LA MI-OCTOBRE

LONDRES - Boris Johnson va de nouveau tenter d’obtenir lundi du Parlement britannique la tenue d’élections législatives anticipées dès le 15 octobre, ce que l’opposition lui refuse sans avoir au préalable l’assurance d’un Brexit ordonné.

L’initiative du Premier ministre semble donc une nouvelle fois mathématiquement vouée à l’échec, les règles en vigueur au Royaume-Uni exigeant que la motion du gouvernement proposant la tenue d’un scrutin législatif soit approuvée par les deux tiers de l’assemblée, soit 434 voix. Or, le Labour représentant à lui seul 247 des 650 élus, ce seuil est hors de portée.

Mercredi dernier déjà, une première tentative avait échoué, seuls 298 députés s’y étant déclarés favorables.

Les partis d’opposition redoutent que des élections à la mi-octobre puissent permettre à Boris Johnson de réussir tout de même à faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord.

Votée la semaine dernière avec l’appui d’une vingtaine de conservateurs “dissidents”, leur proposition de loi obligeant le Premier ministre à solliciter auprès de l’Union européenne, en l’absence d’accord sur les termes du divorce d’ici au 19 octobre, un report de trois mois du Brexit jusqu’à fin janvier 2020, devrait être promulguée lundi par la reine Elizabeth.

Mais Boris Johnson martèle qu’il ne demandera aucun report du Brexit.

VOIR AUSSI

BREXIT-JOHNSON N’EST PAS “INTIMIDÉ” PAR LE PARLEMENT

LA REINE ELIZABETH PROMULGUE LA LOI VISANT À EMPÊCHER UN BREXIT SANS ACCORD

ENCADRE VINGT-QUATRE HEURES DANS LA SAGA DU BREXIT

ECLAIRAGE DOMINIC CUMMINGS, LE CONSEILLER DE JOHNSON QUI INQUIÈTE LES CONSERVATEURS MODÉRÉS

CHRONOLOGIE L’INTERMINABLE FEUILLETON DU BREXIT

—-

IRAN-L’AIEA CONFIRME L’INSTALLATION DE CENTRIFUGEUSES AVANCÉES

VIENNE - L’Iran a commencé à installer des centrifugeuses avancées capables de procéder à un enrichissement plus rapide de l’uranium, a confirmé lundi l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Cette mesure, annoncée la semaine dernière par Téhéran, est la troisième étape de son désengagement progressif de l’accord de 2015 en riposte au retrait des Etats-Unis, en mai 2018, et au rétablissement des sanctions américaines qui avaient été levées après la négociation du Plan d’action global commun (PAGC ou JCPOA en anglais), le nom officiel de l’accord de 2015.

Aux termes du PAGC, l’Iran n’a le droit d’enrichir l’uranium qu’à l’aide d’environ 5.000 centrifugeuses de première génération (IR-1).

Mais l’Iran a informé l’AIEA qu’il procédait à des modifications afin de préparer des cascades de 164 centrifugeuses IR-2m et IR-4, a déclaré lundi un porte-parole de l’agence onusienne, chargée de veiller à la bonne application de l’accord de Vienne.

—-

RUSSIE UNIE PERD UN TIERS DE SES SIÈGES À MOSCOU

MOSCOU - Russie unie, le parti au pouvoir en Russie, a perdu environ un tiers des sièges qu’il contrôlait au parlement de Moscou, montrent les résultats définitifs publiés lundi, au lendemain des élections municipales et régionales.

Le parti présidentiel conserve toutefois la majorité à l’assemblée de la capitale, avec 25 sièges sur 45.

Les Moscovites étaient appelés aux urnes dimanche pour des élections très observées en raison de l’exclusion de nombreux candidats de l’opposition, qui a donné lieu à de grandes manifestations cet été.

Les exclus, parmi lesquels figurent de nombreux partisans de l’opposant Alexeï Navalny, ont accusé les autorités de les avoir sciemment écartés du scrutin.

—-

A MOSCOU, LE DRIAN PRÔNE LA FIN D’UNE “DÉFIANCE STÉRILE”

MOSCOU - Cinq ans après avoir suspendu sa coopération militaire avec Moscou en raison du conflit ukrainien, la France a appelé lundi à tourner la page de la “défiance stérile” avec la Russie, invoquant la nécessité de mettre en place des “mécanismes de déconfliction” au nom de la stabilité stratégique en Europe.

Pour la première fois depuis l’annexion - condamnée par la communauté internationale - de la Crimée par la Russie en mars 2014, une réunion ministérielle en format 2+2 s’est tenue à Moscou en présence des ministres Jean-Yves Le Drian et Serguei Lavrov (Affaires étrangères), Florence Parly et Sergueï Choïgou (Défense).

“Le moment est propice pour travailler à réduire la défiance entre la Russie et l’Europe qui devraient être des partenaires sur le plan stratégique et économique”, a estimé le chef de la diplomatie française lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la rencontre. “Nos divisions nuisent à nos intérêts réciproques”.

—-

FRANCE-750 MILLIONS D’EUROS DÉBLOQUÉS POUR DÉSENGORGER LES URGENCES

PARIS - Le gouvernement débloquera 750 millions d’euros de 2019 à 2022 pour désengorger les services des urgences, en grève depuis plus de six mois pour dénoncer des conditions de travail difficiles, a annoncé lundi la ministère de la Santé et des Solidarité.

La ministre a rencontré ce lundi les représentants des personnels et des dirigeants hospitaliers, les syndicats de médecins libéraux et le collectif Inter-Urgences, à l’origine du mouvement qui réclame plus de postes et plus de lits face à des services saturés.

Selon le collectif Inter-Urgences, 249 sites seraient actuellement en grève (195 selon le ministère), soit près de la moitié des services sur le territoire.

—-

RÉFORME DES RETRAITES-CFDT ET UNSA À L’ELYSÉE

PARIS - Emmanuel Macron reçoit ce lundi à l’Elysée le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger suivi jeudi par le numéro un de l’Unsa Laurent Escure, avant l’annonce, attendue cette semaine, du calendrier et de la méthode retenus par l’exécutif pour mener à bien l’épineuse réforme des retraites.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, le projet de loi sur la réforme des retraites vise à mettre fin au 42 régimes existants en créant un système universel par points en 2025 dans lequel “un euro cotisé donne les mêmes droits”.

Signe de la sensibilité du sujet - les différentes tentatives de réforme ont donné lieu à d’importants mouvements sociaux et manifestations massives en France notamment en 1995 et en 2003 -, l’exécutif s’est engagé à une longue concertation pour en définir les paramètres.

—-

“PLUSIEURS” CANDIDATS “INTÉRESSÉS” PAR AIGLE AZUR-DJEBBARI

PARIS - Air France a soumis une offre de reprise pour la compagnie aérienne française en difficulté Aigle Azur, une perspective qui semble inquiéter les investisseurs et contribue à la chute du titre Air France-KLM en Bourse de Paris.

L’offre d’Air France porte sur tout ou partie d’Aigle Azur, a dit un porte-parole, mais le groupe n’a pas précisé quels actifs l’intéresseraient en cas de reprise partielle.

La compagnie britannique à bas coûts easyJet a pour sa part manifesté son intérêt pour les activités d’Aigle Azur à Orly.

Dans une interview publiée lundi par le Parisien, le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait déjà déclaré qu’Air France-KLM, dans lequel l’Etat détient une participation de 14,3%, figurait parmi les candidats intéressés par Aigle Azur, qui a arrêté ses vols vendredi après avoir été placée en redressement judiciaire.

—-

SOUS PRESSION, LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE NISSAN VA DÉMISSIONNER

TOKYO - Le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, qui a admis avoir bénéficié de primes indues, démissionnera le 16 septembre, un nouveau bouleversement dans la crise qui secoue le constructeur japonais, fragilisé par le scandale Carlos Ghosn et des résultats financiers en chute libre.

Il sera remplacé à titre provisoire par le directeur général adjoint Yasuhiro Yamauchi, a déclaré lundi à la presse le président du constructeur automobile japonais, Yasushi Kimura.

Cette disgrâce constitue une difficulté supplémentaire pour Nissan car Hiroto Saikawa avait pour mission de redresser le groupe à la suite de l’arrestation en novembre dernier de Carlos Ghosn pour des accusations de malversations financières que ce dernier rejette.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below