September 4, 2019 / 2:02 PM / 19 days ago

BOURSE-Wall Street ouvre en hausse, un bon indicateur chinois rassure

4 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi après un indicateur encourageant sur l’activité dans les services en Chine, qui a calmé les craintes d’une récession mondiale liée à la guerre commerciale que se livrent Washington et Pékin.

L’indice Dow Jones gagne 181,62 points, soit 0,7%, à 26.299,64 points dans les premiers échanges et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,79% à 2.929,33.

Le Nasdaq Composite prenait 0,96% à 7.949,81 points à l’ouverture.

L’activité du secteur des services chinois a atteint en août son meilleur niveau des trois derniers mois, montrent les résultats publiés mercredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

Autre facteur de soutien, à Hong Kong, la cheffe de l’exécutif Carrie Lam a annoncé le retrait du projet de loi d’extradition de suspects vers la Chine pour tenter de sortir de la crise qui secoue la région administrative.

“Les bonnes nouvelles économiques de Chine compensent les mauvais indicateurs manufacturiers aux Etats-Unis de mardi et apaisent les craintes d’un ralentissement économique”, a dit Shawn Gibson, chargé de l’investissement chez Liquid Strategies.

L’enquête mensuelle de l’Institute for Supply Management (ISM) publiée mardi a montré que l’activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis s’était contractée en août pour la première fois depuis 2016, les tensions commerciales pesant sur la confiance des entreprises.

Le regain d’optimisme sur la croissance a favorisé le rebond des valeurs technologiques: Intel, Qualcomm et Micron Technology ont notamment repris respectivement 2,46%, 1,38% et 4,27%.

Les banques en profitent également: Goldman Sachs gagne 1,3369% et JPMorgan Chase 0,9304%.

Tyson Foods, spécialisé dans la transformation de viande, perd en revanche 4,4% après avoir abaissé mardi sa prévision de bénéfice ajusté annuel.

Sur le plan macroéconomique, le déficit commercial des Etats-Unis a légèrement diminué en juillet sous l’effet d’un rebond des exportations, mais le déficit avec la Chine, au coeur de la politique d’”America First” du président Donald Trump, a atteint son plus haut niveau depuis six mois.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below